Automaticité de la locomotion chez l'homme : analyse par un paradigme de double tâche

par Jean Philippe Regnaux

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Bernard Bussel.


  • Résumé

    Dans un environnement stable, le contrôle de la locomotion est souvent considéré comme très automatisé, c'est-à-dire impliquant peu ou pas les fonctions cognitives. L'attention est associée à l'activation de certaines structures cérébrales. La contribution des ressources attentionnelles au maintien et au contrôle de performances motrices peut être évaluée par une méthodologie de double tâche, en utilisant une tâche de temps de réaction (TRs). Déterminer et évaluer la contribution des ressources attentionnelles au contrôle de la marche à vitesse stabilisée sur tapis roulant chez des adultes jeunes ou après une lésion du systéme nerveux central est le théme de notre recherche. Nos résultats montrent que la marche à vitesse stabilisée dans des conditions très automatisées, comme sur un tapis roulant, n'est pas un acte moteur purement automatique. La consommation de ressources attentionnelles pendant la marche sur tapîs roulant démontre la participation de structures cérébrales pour maintenir et contrôler les performances de la tâche locomotrice. L'action de ces structures dans le contrôle de la locomotion se produirait en particulier pendant la phase de double appui. Un côut supplémentaire en attention, observé chez les personnes présentant des lésions cérébrales ou médullaires, serait en relation avec l'importance du déficit des capacités locomotrices chez les patients. Un test utilisant des TRs pendant la marche sur tapis roulant pourrait être une mesure facile et peu coûteuse pour évaluer l'efficacité d'un traitement ou les progrés des patients au cours du temps sur les performances de marche.

  • Titre traduit

    Automaticity of the human locomotion : analysis by a dual task paradigm


  • Résumé

    In a stable environment, the control of human locomotion is often regarded as very automated, with little or no involvement of cognitive function. Attention is associated with the activation of certain cerebral structures. The involvement of attentional resources in the control of motor performance can be evaluated by a dual -task paradigm, through use of a reaction time (RT) task. The aim of our research is to determine and evaluate the contribution of attentional resources required for gait control on a treadmill at a steady state in young healthy adults or after a central system nervous lesion. Our results show that walking at a confortable speed under very automated conditions, as on a treadmill, is not a purely automatic activity. The requirement of attentional resources during treadmill walking shows the participation of cerebral structures in the maintenance and control of the performance of the locomotor task. In the motor control of locomotion, these structures appear particularly involved during the double limb support phase. Compared to healthy young adults, the greater amount of resources consumed by patients after a cerebral or spinal injury while performing the walking task seems to be related to the importance of the locomotor impairment. An outcome measure using RTs during treadmill walking could be an easy and inexpensive tool for the evaluation of treatment effectiveness or patient progress in walking performance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 93 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 84-89

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(2006)30
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.