L’œil post-moderne : pour une approche psycho-historique de l'oeuvre d'art contemporain

par Sébastien Prevoteau

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Claude Frontisi.

Soutenue en 2006

à Paris 10 .


  • Résumé

    Situé à l'articulation de l'art et de la psychanalyse, ce travail tisse des liens entre l'oeuvre de Marcel Duchamp et l'enseignement de Jacques Lacan suivant 3 axes. Selon des modalités propre à leur champ de pensée est repérée chez l'artiste et le psychanalyste une approche parallèle du langage en tant qu'instance préexistante à l'avènement du sujet parlant. La tentative d'un nouveau langage duchampien mise en oeuvre dans les ready-made rejoint les fondements lacaniens d'un inconscient structuré comme un langage. Le second axe est centré sur un parallèle entre le concept d'inframince chez Duchamp et celui d'objet a chez Lacan, s'originant tous deux d'une approche singulière de la Jouissance et d'une redéfinition du champ visuel. Entité interstitielle ou reste irreprésentable de la division subjective, ces notions pointent un espace vacant comme moteur du désir et conduisent à penser en termes nouveaux le rapport du sujet regardant à l'objet regardé. Rapport établi dans le dispositif d'Étant donnés 1 ° La chute d'eau 2° Le gaz d'éclairage qui positionne le spectateur non plus devant un tableau mais dans un espace qui le saisit, conformément à la notion de «tableau» lacanien selon des développements liés à la perspective, la géométrie projective et la topologie que le dernier axe se propose de coupler à l'oeuvre duchampienne. Duchamp expérimente ainsi un retournement de la vision qui offre les éléments d'une élaboration du fantasme tel que le théorise Lacan sous la forme d'une équation faisant se conjoindre le sujet et l'objet.

  • Titre traduit

    ˜The œpost-modem view : for a psycho-historic approach to contemporary art work


  • Résumé

    Situated within the discourse of art and psychoanalysis, this work weaves links between the work of Marcel Duchamp and the teaching of Jacques Lacan following three lines of thought. With respect to the forms particular to their relative fields of thought, a parallel approach to language as instance pre-existent to the advent of the spoken subject, can be found in both the artist and the psychoanalyst. The tentative of a new duchampian language perfected in the ready-mades, rejoins the lacanian foundation of a structurel subconscious such as a language. The second line of thought centres on a parallel between the Duchamp's concept of inframince and that of Lacan's object a, both originating from a singular approach to Pleasure and a redefinition of the visual field. Interstitial entity or unrepresentable 'rest' of the subjective division, these notions point to an empty space as motor of desire and lead us to think in new terms about the relation of the subject to the object viewed. Relation established in the devices `Étant donnés 1 ° La chute d'eau, 2° Le gaz d'éclairage' which no longer position the spectator in front of the painting but in the space which seizes him, conforming to the notion of the lacanian 'painting' in the developments linked to perspective, projective geometry and topology that the last line of thought proposes to couple with the duchampienne body of work. Duchamp experienced a reversa) of vision which offers us an elaboration of fantasy such as Lacan theorises under the form of an equation linking the subject and the object.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (288, 161, 41 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 120-158. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 06 PA10-191 (1-3)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MFiche 223/3647
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.