L’organisation et l'apprentissage de l'espace chez les Mayas Yucatèques du Quintana Roo, Mexique

par Olivier Le Guen

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Aurore Monod-Becquelin.

Soutenue en 2006

à Paris 10 .


  • Résumé

    A travers une étude pluridisciplinaire intégrant les méthodes et les concepts de l’anthropologie, de la linguistique et de la psychologie, nous exposons comment la perception cognitive de l’espace est largement influencée par la culture et de quelle manière l’«espace culturel» est organisé et appris par les enfants. Pour cela, dans un premier temps, sont analysés les résultats de tests psycholinguistiques conduits avec des adultes et des enfants, afin de mettre en évidence l’importance de la perception géocentrique de l’espace malgré une faible influence de la structure de la langue. Une analyse de la deixis gestuelle vient compléter et confirmer les conclusions esquissées. La seconde partie de la thèse est consacrée à la description et à l’analyse des principes culturels d’organisation de l’espace chez les Mayas. Non seulement cette partie permet de contextualiser et d’expliquer les résultats des expérimentations, mais elle propose aussi une image plus complète des représentations cognitives relatives à l’espace maya. Enfin, la dernière partie concerne l’étude des processus d’étayage dans l’apprentissage de l’espace par les enfants et la perception qu’ils en ont à travers l’examen de leurs comportements, de leurs interactions et de leurs discours dans certains espaces. Ce travail, qui plaide pour une approche multidisciplinaire, laisse une large place dans son analyse aux représentations culturelles et aux pratiques linguistiques et sociales des Mayas, en permettant de les lier aux processus de compréhension, d’orientation et de mémorisation des espaces. L’attention aux formes d’étayage et d’apprentissage de l’espace contribue à mieux appréhender les processus de transmission culturelle du savoir spatial chez les Mayas Yucatèques.

  • Titre traduit

    Organisation and learning of space among Yukatele Maya of Quintana Roo, Mexico


  • Résumé

    In our Ph Dissertation, we explored both the themes of space and learning among the Mayas of Quintana Roo in Mexico (one of the three fieldwork of the project). With a multidisciplinary approach we showed on the one hand, how perception of space is extensively influenced by culture and, on the other hand, how space is organized and learn by children. We first conducted psycholinguistics experiments (among them some developed by the Max Planck Institute Psycholinguistics) with adults and children to show the importance of the geocentric perception of space despite a weak influence of geocentric language. We thus brought a critical answer to the Levinson’s proposition of primarily influence of language on cognition (Levinson 2003). This part of the study has been completed and confirmed by an analysis of the geocentric gestural deixis. Then we showed, based on the discourse of the adults (experts and non experts), how Maya space was culturally organized. Finally, the last part of the dissertation, broadly inspired from situated cognition, deals with the supporting of space learning and children’s perception of space, through the analysis of their behaviours, their interactions in some spaces and their discourses.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (601 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 530-541

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 06 PA10-148 (1-2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.