Seditiosa multitudo : participation populaire et action collective dans les villes de l'Afrique romaine à l'époque impériale tardive (ca. 300-430)

par Julio Cesar Magalhães de Oliveira (Magalhães de Oliveira)

Thèse de doctorat en Histoire ancienne

Sous la direction de Claude Lepelley.

Soutenue en 2006

à Paris 10 .


  • Résumé

    Ce travail est une étude sur les conditions et les formes de la participation populaire et de l'action collective dans les villes de l'Afrique romaine, du début du IVe siècle à la conquête vandale. Nous analysons un certain nombre d'épisodes révélés par des sources ecclésiastiques des IVe et Ve siècles, dont des lettres et des sermons de saint Augustin, qui nous permettent de mieux comprendre les modes d'intervention populaire et d'action collective dans la vie urbaine de la période. Ces études de cas sont précédées d'une analyse du contexte plus ample des expériences formatives de la vie plébéienne : le monde du travail, les conditions d'habitation, les réseaux de sociabilité. Ceci nous permet de mieux cerner les bases à partir desquelles les plébéiens pouvaient constituer des liens de solidarité horizontales et entretenir une culture politique qui prescrit et légitime les formes d'action collective que nous considérons par la suite.

  • Titre traduit

    Seditiosa multitudo : popular participation and collective action in the North African towns in the Later Roman Empire (ca. 300-430)


  • Résumé

    This is a study about the forms and conditions of popular participation and collective action in the Roman towns of North Africa, from the beginning of the 4th century to the Vandal conquest. We analyse a number of episodes of popular intervention and collective action revealed by 4th- and 5th-centuries ecclesiastical sources, and particularly by the sermons and letters of Saint Augustine. These case studies are preceded by an analysis of the formative experiences of plebeian life: work, dwelling conditions, and networks of sociability. This wider context enables us a better understanding of the bases on which the members of the urban plebs could establish relations of group solidarity and cultivate a political culture that prescribes and legitimizes their forms of collective action.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Brepols à Turnhout

"Potestas populi" : participation populaire et action collective dans les villes de l'Afrique romaine tardive, vers 300-430 apr. J.-C.


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (372 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 349-372

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 06 PA10-94
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Brepols à Turnhout

Informations

  • Sous le titre : "Potestas populi" : participation populaire et action collective dans les villes de l'Afrique romaine tardive, vers 300-430 apr. J.-C.
  • Dans la collection : Bibliothèque de l'Antiquité tardive , 24
  • Détails : 1 vol. (375 p.)
  • Notes : Résumé et sommaire disponible à l'adresse.
  • ISBN : 978-2-503-54646-9
  • Annexes : Bibliogr. p. [321]-344. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.