Empire, frontière et tribu : le Kurdistan et le conflit de frontière turco-persan (1843-1932)

par Najat Abdulla-Ali

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Francis Démier.

Soutenue en 2006

à Paris 10 .


  • Résumé

    A partir du XVIe siècle, le Kurdistan devint le centre du conflit de frontière turco-persan. Situé entre l'Empire ottoman et l'Empire perse, le Kurdistan fut l'une des plus grandes réserves militaires, une source économique et une zone tampon permettant d'assurer la sécurité frontalière des deux belligérants. Avec l'émergence du bloc chiite safavide opposé au bloc ottoman sunnite traditionnel, les croyances devinrent un prétexte pour se livrer une guerre permanente qui dura de la bataille de Tchaldêran en 1514 jusqu' à la signature du IIe traité d'Erzeroum en 1847. Ce dernier traité marqua au moins officiellement la fin du " jeu " des tribus kurdes entre les deux frontières, ce qui permit à Constantinople de mettre fin aux petites autorités locales kurdes. Après la Première Guerre Mondiale, la question kurde sortit du domaine spéculatif de la presse et entra dans le terrain de " jeu " diplomatique. Le traité de Sèvres décida de créer un petit Etat kurde, mais Mustafa Kemal réussit à déchirer ce traité. Enfin, après la fixation des frontières turco-irakienne en 1926 et turco-persane en 1932, le Kurdistan devint une colonie divisée entre quatre pays voisins.

  • Titre traduit

    Empire, border and tribe : Kurdistan and the Turco-Persian conflict of border (1843-1932)


  • Résumé

    Right from the XVIth-century, Kurdistan became the center of the Turco-Persian conflict of border. Located between the Ottoman Empire and the Persian Empire, Kurdistan was one of the great military reserves, an economic source and a buffer zone which ensured the frontier safety of the two belligerents. With the emergence of the Shiite Safavide block opposed to the traditional Sunnite Ottoman block, beliefs were used as a pretext for a permanent war which did not cease since the battle of Tchaldêran in 1514 until the signature of the Erzeroum second treaty in 1847. This last treaty marked, at least officially, the end of the "game" of the Kurdish tribes between the two borders, and this enabled Constantinople to put an end to all the small Kurdish local statutes. After First World War, the Kurdish matter left the speculative field of the press and entered the ground of the diplomatic "game". The treaty of Sèvres decided to create a small Kurdish State, but Mustafa Kemal succeeded in tearing this treaty. Then, once the Turco-Iraqi in 1926 and the Turco-Persian in 1932 border lines were drawn, Kurdistan became a colony divided between four neighbouring countries.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (651 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 607-638. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 06 PA10-75
  • Bibliothèque : Bibliothèque Universitaire des Langues et Civilisations. Bibliothèque James Darmesteter.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Th PM 1.62
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.