La figure d'Athamas dans la mythologie gréco-latine

par Anne-Claire Soussan

Thèse de doctorat en Lettres classiques. Grec

Sous la direction de Pierre Chuvin.

Soutenue en 2006

à Paris 10 .


  • Résumé

    Athamas, roi infanticide, célèbre dans l'Antiquité (20 tragédies lui ont étéconsacrées), n'a fait jamais fait l'objet d'étude systématique. La mauvaise conservation dessources en est en partie responsable, ainsi que l'éclatement du corpus en deux récits distinctsle sacrifice de Phrixos et d'Hellé, prélude à la quête de la Toison d'or; le meurtre de Léarchoset de Mélicerte, dans le cadre des enfances de Dionysos. Ces deux mythes d'infanticide sontnarrativement parallèles, mais historiquement, structurellement et thématiquement différents. Le premier est construit autour d'une opposition de rites sacrificiels, restaurant partiellementla loi divine et la fécondité après le sacrilège d'Athamas ; il éclaire à ce titre une part de laquête argonautique. Le second allie, selon un mode de composition complexe, plusieurs récitshétérogènes (histoires de marâtres, expulsion rituelle de femmes infanticides, malheurs de lalignée de Cadmos, héroïnes englouties, influences syro-phéniciennes, etc. ). Dans les deux cas,Athamas, errant et proscrit, est relégué en marge de la cité ; ce héros, éponyme du peuple desAthamanes, pasteurs et nomades, conserve ainsi ce trait fondamental. Le meurtre des enfantset le rôle destructeur des femmes, point commun des deux principaux mythes, se placent doncà chaque fois sur un plan différent mais permettent de construire une nouvelle cohérence

  • Titre traduit

    The figure of Athamas in classical myth


  • Résumé

    Athamas, a king who murdered his children, was well-known inancient times (20 tragedies deal with his story), but his myth has never been thoroughlyresearched. This may be due to the poor state of preservation of sources or to its two-foldlegend, split as it is between the sacrifice of Phrixus and Helle, ie the first act in the quest ofthe Golden Fleece, and the murder of Learchus and Melicertes, as part of the taie ofDionysus' childhood. These two taies of infanticide have parallel narratives yet differ in theirhistories, themes and structures. The first contrasta several sacrificial rituals, which help torestore the natural and religious orders unsettled by Athamas' sacrilege ; it throws light on theargonautic legend. The second is an entanglement of different kinds of stories includingstepmother taies, ritual expulsion of female murderers, the misfortunes of the house ofCadmos, drowned heroines, and syro-phoenician influences. In both cases, Athamas is sentout to wander beyond the borders of the city. He gave his narre to the Athamanes, a tribe ofnomadic shepherds : his myths reaffirm this identity. Such tropes as infanticide or destructiewomen, common to both myths, play in each a different part but give to both renewedcoherence.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (509 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 404-443. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 06 PA10-69
  • Bibliothèque : Bibliothèque Gernet & Glotz (Paris). (Contact: Marie LERAT) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THE.SOUSSAN.Figure 2005

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 1112
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.