L'inconsistance de la notion de "métaphore" et la pertinence du principe de l'interaction discursive des unités lexicales dans leur identification linguistique

par Houda Ounis

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Danielle Leeman-Bouix.

Soutenue en 2006

à Paris 10 .


  • Résumé

    Il s'agit de démontrer que la notion de "métaphore" n'est consistante que selon les principes constitutifs des théories dans leur conception du sens, du discours et de la langue qui donne à voir trois manières différentes de circonscrire cette notion. Dans la première conception, la métaphore est illustrée au niveau lexicographique, par une hiérarchisation des emplois des mots allant des dits " premier " ou " concret ", référant à des objets déterminés dans la réalité, aux emplois dénommés "figuré", "par métaph. " dans les dictionnaires lorsqu'ils dénomment d'autres objets. Elle constitue, au niveau discursif, une "déviance", un "écart", étant donné qu'elle est à l'origine d'une incompatibilité entre les référents des termes dénotés dans la structure X est un Y. La métaphore ne se justifie ainsi que selon le postulat que les mots réfèrent à des objets dans le monde extérieur. Dans la seconde conception, la métaphore constitue un processus mental, universel et inné consistant à appréhender les entités abstraites par le recours à l'expérience concrète grâce à des "images-schematas" élaborées dans l'esprit ; la métaphore est ainsi un processus général de la compréhension humaine. La troisième conception considère que la langue est un système autonome, indépendant de la réalité ou de la pensée, dont l'identité des signes se constitue par les interrelations qu'ils ont dans le discours et par leur signifié unique en langue. Dans ce cadre, il n'y a pas lieu d'établir de hiérarchie entre les emplois, ni de distinguer entre sens source et sens dérivé, ni par conséquent d'isoler comme particulièrement remarquables ceux qui seraient figurés ou métaphoriques. L'analyse comparée de l'expression coup de. Foudre (et de quelques autres relevant du champ notionnel de l'amour et classées sous la dénomination "métaphore" dans le dictionnaire) d'un point de vue cognitiviste et autonomiste nous a permis de contester, d'une part, que l'acception qui a trait au "sentiment amoureux" soit jugée "métaphorique" par rapport à celle, concrète, relative au "phénomène météorologique" et de confirmer, d'autre part, la pertinence du principe selon lequel l'invariant commun des emplois de l'expression se forge dans la langue selon ses trois déclinaisons dans le discours.

  • Titre traduit

    ˜The œinconsistency of the concept of metaphor and relevance of the principle of the discursive interaction of the lexemes in their linguistic identification


  • Résumé

    In this study, we have shown that the concept of metaphor is relevant only through the principles of the theories in their definition of the sense, discourse and language. In the first conception, metaphor consists of the manner that words are presented in the dictionary, in one band : they are introduced first by their uses called "concrete" or "literal" corresponding to the principle that words describe objects in the reality and when they indicate others things, they are mentioned by the labels "figurative" or "metaphor". In the second band, when there is no semantic compatibility between the referents of two words combined in the statement (X is Y), it's interpreted as "deviant". Thus "metaphor" is possible only if words indicate referents in the world. In the second conception, "metaphor" is a mental, innate and universal process which allowed us to represent abstractions by the recourse to reality through cognitive images ; metaphor is a general system of human comprehension. In the third conception, the denomination of "metaphor" is arbitrary because this theory is founded on the principle that words don't represent neither objects in the reality nor our conceptual system but words are identified by the relations that they can have in the discourse related to their "signifié" in the language - as we have shown it by the linguistic analysis of the French expression coup de foudre (and some others which indicate the feeling of love) in an autonomist point of view.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (320 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 257-267. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 06 PA10-63
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.