Pierre Biétry (1872-1918) : du socialisme au nationalisme, ou l'aventure du leader des Jaunes à la Belle Epoque

par Christophe Maillard

Thèse de doctorat en Histoire contemporaine

Sous la direction de Stéphane Courtois.

Soutenue en 2006

à Paris 10 .


  • Résumé

    Pierre Biétry (1872-1918) est un personnage oublié de la vie politique et syndicale de la Belle Epoque. Originaire de l'Est de la France, ce simple ouvrier horloger devient un ardent polémiste républicain radical avant de rejoindre le monde socialiste et syndical. Figure de proue des grandes grèves de la région de Belfort-Montbéliard en 1899, il rejoint quelques années plus tard le mouvement syndical jaune (1901) après son exclusion des rangs socialistes. C'est le début d'un parcours qui le mène sur les bancs de la Chambre des Députés (1906-1910) et fait de lui un infatigable promoteur du propriétisme et de la cogestion entre les patrons et les ouvriers. Défenseur d'une nouvelle théorie sociale et politique incarnée dans les idéaux jaunes, Pierre Biétry combat ardemment le socialisme, et devient vite la bête noire du monde ouvrier ; il manie aussi bien l'antisémitisme que le nationalisme réformer la société française. Finalement, il échoue et meurt en Indochine en 1918.

  • Titre traduit

    Pierre Biétry (1872-1918) : from socialism to nationalism, or the Jaunes (Yellow) leader's adventure during the Belle Époque


  • Résumé

    Pierre Biétry (1872-1918) is a forgotten figure of political and trade union activity during the Belle Époque. Originating from the east of France, this simple worker in the watch industry became a radical republican debater before joining the socialist and trade union movements. A leading figure in the major strikes of the Belfort-Montbéliard region in 1899, a few years later he joined the jaune trade union movement (1901), having been excluded from the socialist ranks. It was the beginning of a career that would lead him to the benches of the Chamber of Deputies (19061910) and would make him a tireless defender of propriétisme and of cooperation between management and workers. Defender of a new social and political theory embodied in jaunes ideals, Pierre Biétry fought socialism virulently and soon became the bête noire of the working classes, employing nationalism as well as antiSemitism to reform French society. Eventually he failed and died in Indo-China in 1918.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (618 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 587-609. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1064-1
  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1064-2
  • Bibliothèque : Centre d'histoire sociale du 20e siècle. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 1571 MAI
  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 06 PA10-20 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.