Libéralisation financière et fragilité des systèmes bancaires dans les pays émergents

par Béchir Bouzid

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Joël Métais.

Soutenue en 2006

à Paris 9 .


  • Résumé

    Le développement du mouvement de déréglementation des secteurs financiers a été l’un des principaux éléments de l’agenda des politiques économiques de plusieurs pays en développement au cours des deux dernières décennies. Durant cette période, la magnitude et la fréquence des crises financières ont augmenté sensiblement sur les différents marchés, soulignant l’importance de la compréhension des mécanismes de l’instabilité financière pour une meilleure prévention et une gestion plus efficace des crises et posant la question de savoir si l’accroissement des fragilités bancaires n’est pas la conséquence des mouvements de libéralisation constatés sur les marchés internationaux. Dans ce travail, nous avons essayé d’apporter des éclaircissements à ce sujet par l’examen de l’impact de la libéralisation financière sur la fragilité bancaire à travers une étude économétrique sur 13 pays émergents d’Asie du Sud-Est et d’Amérique latine durant la période de 1980-2000. Globalement, les résultats de cette étude ont démontré que la probabilité de faillite bancaire se trouve affectée par les facteurs spécifiques aux banques. Les facteurs macro-économiques permettent également d’expliquer la vulnérabilité du secteur de l’intermédiation financière dans les pays émergents. Pour l’ensemble de ces pays, la démarche de libéralisation ne peut, en aucun cas, être considérée comme une fin en soi mais doit être adoptée de manière pragmatique dans la mesure où elle constitue un moyen permettant de favoriser la croissance et le développement

  • Titre traduit

    Financial liberalization and fragility of the banking systems in the emergent countries


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Increased financial sector deregulation has been a major issue in the economic policy agenda of many developing countries, during the last twenty years. In this time period, the magnitude and frequency of financial crises have increased markedly all over the world, underscoring the importance to understand financial nstability for the purpose of crisis prevention and crisis management and raising the issue of whether greater banking fragility may be a consequence of liberalization. In this paper, we have attempted to shed light on the issue by examining the impacts of financial liberalization on banking fragility using a time series data of 13 emergent countries during the period 1980-2000. Empirical results showed that for East Asia and Latin America, bank-level fundamentals significantly affect the likelihood of bank failure. Systemic shocks (macroeconomic and liquidity shocks) that triggered the banking crises mainly destabilized the weakest banks ex ante, particularly in East Asia. For all these countries, the examination of the behavior of the banking sector after liberalization and of the relationships among financial liberalization, banking crises, financial development, and growth supports the view that financial liberalization should be approached cautiously when the effective prudential regulation and supervision are not fully developed and macroeconomic stabilization has not been achieved

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (318 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : bibliogr.p.267-288

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.