La syntaxe de la périphérie gauche en portugais européen et son acquisition

par Carla Soares

Thèse de doctorat en Linguistique générale

Sous la direction de Alain Rouveret.

Soutenue en 2006

à Paris 8 .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur la syntaxe de la périphérie gauche de la proposition et sur son acquisition par des enfants portugais (1;2. 0-4;6. 18). On propose un modèle de la périphérie gauche, qui s’appuie sur le système de vérification de traits proposé dans le cadre minimaliste et sur la théorie proxy de la structure en constituants de Nash et Rouveret (1997, 2002). En fonction des traits formels dont elle est dotée, la catégorie C se dédouble en cours de dérivation pour créer l'espace syntaxique nécessaire permettant la vérification successive de ses traits. Dans le modèle proposé, la périphe��rie est flexible, dans le sens où sa forme syntaxique peut varier en fonction des constructions et des langues. On avance l’Hypothèse de la Complexité Dérivationnelle sur la Périphérie pour expliquer le schéma de développement de la périphérie gauche, observable dans la production linguistique des enfants ayant été étudiés. Cette hypothèse prédit que les constructions dont la dérivation est moins complexe émergent plus tôt, la notion de complexité dérivationnelle étant traduite par une Mesure.

  • Titre traduit

    ˜The œsyntax and the acquisition of the left periphery in European Portuguese


  • Résumé

    This dissertation investigates the syntax and the acquisition of the left periphery by Portuguese children (from 1;2. 0 to 4;6. 18). A model of the left periphery is proposed, which relies on the system of feature checking within the minimalist framework and on the proxy category theory of phrase structure by Nash and Rouveret (1997, 2002). The C category splits in the course of the derivation in function of its formal features, in order to create the necessary syntactic space enabling the verification of these features. In the model proposed, the periphery is flexible since its syntaxic form may vary depending on constructions and languages. The Derivational Complexity Hypothesis is used to account for the development pattern of the left periphery, which is observable in the linguistic production data of the children under study. This hypothesis predicts that the less complex constructions emerge earlier; the derivational complexity notion being assessed by a specific and adequate complexity measure, which is defined.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (406 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 393-406

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2426
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.