La ville face au soldat : Metz dans les conflits du premier XVIIe siècle

par Martial Gantelet

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Joël Cornette.

Soutenue en 2006

à Paris 8 .


  • Résumé

    Cette étude tente une relecture de l’histoire messine, d’Henri IV à Louis XIV, à partir d’un angle de vue politico-militaire. Elle interroge le concept de réduction à l’obéissance. La première partie s’organise autour du choc de la violence issue de la guerre (1635). Elle étudie les moyens mis en place pour se garantir des ennemis : l’échange de contributions – paiements –contre des sauvegardes – protections. Se met ainsi en place un premier « droit des gens ». La seconde partie aborde les relations avec les soldats du roi. Elle analyse le poids d’une garnison et celui des passages et séjours de troupes. L’étude aborde les marges de manœuvre de la ville, négociées à Metz, en Lorraine et à Paris, des soldats jusqu’aux ministres du roi. Enfin, une dernière partie s’intéresse à la ville elle-même. D’abord le gouverneur dont les vastes pouvoirs sont évoqués ; un personnage que la monarchie parvient à contrôler. Ensuite le pouvoir urbain et les artifices employés pour mobiliser la cité.

  • Titre traduit

    The city faced with the military : Metz in the conflicts of the early 17th century


  • Résumé

    My study is an attempt at reading anew the history of Metz, from the reign of Henri IV to that of Louis XIV, in a political and military perspective. In it I question the notion of forceful obedience. The first part revolves around the shock of violence generated by the war in the year 1635. I examine the means used to protect oneself from the enemy, such as the exchange of - financial - contributions for safeguards - protecting warrants. A first "right of the people" is thus promoted. The second part tackles the relationships with the soldiers of the King. I analyse the burden of having to sustain a garrison, and having to bear the occasional stays of passing troops. I also study the city's room for manoeuvres that were negotiated in Metz, in Lorraine and in Paris by people ranging from troops to ministers of the King. Finally, the last part delves into the city itself. First comes the governor whose great powers are evoked as those of a person the monarchs manage to keep under control. Then come the city powers that be and the wiles used to mobilise the city.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

L'absolutisme au miroir de la guerre : le roi et Metz, 1552-1661


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (631 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 604-625. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2361
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

Informations

  • Sous le titre : L'absolutisme au miroir de la guerre : le roi et Metz, 1552-1661
  • Dans la collection : Histoire , 1255-2364
  • Détails : 1 vol. (446 p.)
  • ISBN : 978-2-7535-2027-1
  • Annexes : Bibliogr. p. 399-432. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.