L' emploi des femmes et les politiques de l'emploi dans l'après fordisme : les expériences sociales-libérales en France et au Brésil entre 1995 et 2005

par Vivian Aranha Saboia

Thèse de doctorat en Sociologie

Soutenue en 2006

à Paris 8 .


  • Résumé

    Cette thèse analyse les rapports entre l'emploi des femmes et les politiques publiques de l'emploi au-delà du fordisme et dans le contexte de la mondialisation. Il s'agit en particulier de l'étude de quelques politiques de l'emploi parmi les principales qui ont éte�� adoptés en France et au Brésil, entre 1995 et 2005. Ce travail expose les principaux résultats des politiques publiques de l'emploi sur le rapport capital/travail en général et sur le rapport capital/force de travail des femmes. Il souligne également que les discriminations contre l'emploi des femmes sont le produit, d'une part, du processus de valorisation qui favorise, lui même, les inégalités et, d'autre part, de la construction de relations sociales entre les femmes et les hommes marquées par la hiérarchie et la ségrégation. Cette construction a des racines plus profondes, lesquelles sont instrumentalisées par le capital (via l'Etat) et est présente dans le marché du travail et dans les politiques publiques de l'emploi, y compris celles supposées favoriser l'égalité de genre.


  • Résumé

    This thesis analyses the links between women's employment and public policies of employment beyond fordisme and in a globalization context. Some of the most important public policies adopted in France and in Brazil, between 1995 and 2005, will be discussed. This work outlines the mains consequences of public policies of employment mostly on the relationship capital/work and on the relationship capital/labor of women. It also highlights that discrimination against women's employment results on the one hand of the process of valorisation, which promotes itself inequalities, and on the other hand of the social relationship construction between women and men, tagged by hierarchy and segregation. This construction has deeper roots which are influenced by the capital (via the State) and occurs in the labor market and the public policies, including the ones supposed favour gender equality.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (307 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 284-303

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2344
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.