Transgression et institution, un paradoxe artistique : 1980-2000

par Maxence Alcalde

Thèse de doctorat en Esthétique, science et technologie des arts

Sous la direction de François Soulages.

Soutenue en 2006

à Paris 8 .


  • Résumé

    La modernité artistique a cela de particulier qu’elle accorde souvent une « aura » subversive ou transgressive aux œuvres qu’elle voit émerger. Que cette évaluation s’établisse sur le vif (pratique du critique d’art) ou qu’elle prenne forme a posteriori (pratique de l’historien de l’art), elle semble dans la plupart des cas un critère incontournable auquel toute œuvre doit répondre positivement, parfois même au risque de l’anachronisme. Pour nombre d’observateurs les récentes collaborations entre les artistes et l’institution prend la forme d’une récupération de l’art par le pouvoir en place. Suivant ce grief, tout artiste qui participe au précessions institutionnel devient suspect, à plus forte raison lorsque l’artiste revendique une forme d’art transgressive. Toutefois, on remarque que nombre d’artistes continuent à revendiquer une posture transgressive, attitude qui n’est pas sans poser nombres de problèmes inédits.

  • Titre traduit

    Transgression and Institution, an artistic paradox : 1980-2000


  • Résumé

    Artistic modernity has that of peculiar whom it often allow one subversive or transgressive “aura” with works which it sees emerging. That this evaluation is established on sharp (practical critic of art) or that it takes form with hindsight (practical of the historian of art), it seems in most cases a criterion impossible to circumvent to which any work must answer positively, sometimes even with the risk of the anachronism. For a number of observers, recent collaborations between the artists and the institution takes the form of an exploitation of art by the political power. According to this objection, any artist who takes part in the institutional activities becomes suspect, with stronger reason when the artist claims a transgressive form of art. However, it is noticed that a many artists continue to claim a transgressive position, attitude which is not without arising numbers of new problems.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (485 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 460-472. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2326

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MFiche 223/3682
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.