La tradition du nây arabe : les deux maîtres : Amîn al-Buzarî et 'Alî al-Darwîsh

par Nabil Abdmouleh

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Jean-Paul Olive.

Soutenue en 2006

à Paris 8 .


  • Résumé

    Cette recherche est essentiellement consacrée à la vie et à l’œuvre des deux grands maîtres du nây (flûte en roseau usitée dans l’ensemble de musique savante de l’école syro-égyptienne) : Amîn al-Buzarî (1855-1935) et al-Shaykh ‘Alî al-Darwîsh (1884-1952). Ces deux personnages furent des disciples de maîtres turcs et les initiateurs d’un style de jeu exceptionnel de cet instrument. Une bonne partie de cette recherche est consacrée à l’analyse de l’œuvre de ces deux maîtres du nây arabe, analyse de leur technique de jeu virtuose et de leur style d’interprétation du répertoire savant après transcription de leur taqsîm (improvisation) et des pièces instrumentales qu’ils gravèrent pour diverses compagnies de disques. Une partie de cette recherche sera également consacrée à l’étude organologique du nây (son histoire, sa morphologie, son principe de fonctionnement, sa facture et sa technique de jeu). Nous consacrons un long chapitre aux différents types de nây et aux maqâm-s (modes) pouvant être joués à l’aide de ces instruments. La partie organologique sera précédée d’un aperçu sur l’univers musical égyptien vers la fin du 19e siècle. Nous y abordons la musique savante égyptienne, depuis l’avènement du règne du Khédive Ismâ‘îl ainsi que l’aspect sacré du nây dans la confrérie Mawlawiyya. Nous mettons l’accent sur les formes instrumentales et le discours du takht et ses instruments, sans oublier le système modal propre à la musique égyptienne

  • Titre traduit

    ˜The œtradition of the arab nây : the two masters : Amîn al-Buzarî and ‘Alî al-Darwîsh


  • Résumé

    This research is essentially devoted to the life and the work of the two great masters of the nây (reed flute used in the great music of the syrian-egyptian school) : Amîn al-Buzarî and al-Shaykh ‘Alî al-Darwîsh. These two characters were the disciples of Turkish masters and the innovators of an exceptional style of playing of this instrument. A large part of this research is given over to the analysis of the work of these 2 masters of the Arab nây, the analysis of their virtuoso playing technique, that of their style in interpreting the traditional repertoire after transcription of their taqsîm (improvisation) as well aw the instrumental pieces they engraved for several disc companies. One part of this research will also be devoted to the organologic study of the nây (its history, its morphology, its functioning principles and its playing technique). We dedicated a long chapter to different types of nây and to maqâm-s (modes) which can be played with those instruments. The organologic part will be preceded by a survey on the egyptian musical universe by the end of the 19th century. We will tackle the Egyptian scholar music since the start of the reign of Khedive Ismâ‘îl as well as the sacred aspect of the nây in the Mawlawiyya brotherhood. We put the stress on the instrumental forms and speeches of takht and its instruments as well as the modal system proper to the egyptian music

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (593 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 455-498. Discographie

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2308
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.