Balzac, journaliste et penseur du politique, 1830-1850

par Patricia Baudouin

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Michèle Riot-Sarcey.

Soutenue en 2006

à Paris 8 .


  • Résumé

    Homme de lettres, journaliste, penseur du politique : les trois activités s’avèrent indissociables chez Balzac de 1830 à 1848. Son œuvre et sa vie révèlent un auteur habité par le politique, dont il a une conception unitaire, englobant à la fois le social, le religieux et l’économique. A l’heure de la division post-révolutionnaire, Balzac cherche, avec ses contemporains, à conjurer l’éclatement et à retrouver les fondements d’un ordre stable en repensant le politique, c'est-à-dire non seulement le pouvoir, ses formes, ses moyens et ses enjeux, mais aussi la société qui en constitue le terrain d’exercice. L’auteur exerce sous la monarchie de Juillet un rôle majeur dans la cité, celui d’acteur et de témoin critique de son temps, en décalage voire en dissidence avec la pensée dominante. Ainsi exprime-t-il par ses textes et ses engagements l’affirmation et les paradoxes de l’espace public sous la monarchie de Juillet. Homme et écrivain de l’inconfort, Balzac écrit tout à la fois sur son siècle et contre son siècle. Refusant l’enfermement dans un parti, le ralliement aux hommes et aux idées du siècle, l’auteur a cherché à synthétiser les différents courants de pensée du présent et du passé ; il en a fait un système qui échappe aux classifications et maintient une tension permanente entre les contraires. La vision balzacienne du politique s’avère un questionnement sur le politique, qui n’impose pas de réponse, suspend les certitudes et conserve toute son actualité.

  • Titre traduit

    Balzac, journalist and political thinker, 1830-1850


  • Résumé

    Writer, journalist and political thinker : those three activities are closely linked in Balzac’s life between 1830 and 1848. His work and his life show an author led by politics, in a unitary way that includes social, religious and economical questions. In a time of post-revolutionary discord, Balzac, beside his contemporaries, tries to avert the bursting and to rebuild a lasting order by rethinking politics, which means not only the power – its forms, means and stakes – but also the society where politics exercise. During the July Monarchy, Balzac plays a major role in the city, as an actor and as a critical witness of his time; he was in shift, or even in dissidence with regard to the dominant way of thinking. His texts and commitments express the affirmation and paradoxes of the public space during the July Monarchy. As a man and a writer of discomfort, Balzac writes both about and against his century. His refusal to accept the restraints of a party or to rally men and ideas of his century brings him to try a synthesis from the various trends of thinking, the present ones as the past ones. In this way, he proposes a system that defies classifications and maintains the opposites in a permanent tension. The balzacian vision of politics asks questions about politics but do not impose any answer. It suspends certitudes and keeps its actuality

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (700 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 611-682. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2306
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.