Biocapteur electrochimique à ADN à base de polymère conducteur : optimisation et étude du mécanisme de transduction

par Steeve Reisberg

Thèse de doctorat en Surfaces, interfaces, réactivité, adhésion

Sous la direction de Minh Chau Pham.

Soutenue en 2006

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    ˜A œpolymer-based electrochemical DNA biosenso : optimisation and transduction mechanism


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail présente la mise au point et l'optimisation d'un biocapteur à ADN basé sur un polymère conducteur multifonctionnel le poly((5-hydroxy-1,4-naphtoquinone-co-3 -acide thioacétique-l,4-naphtoquinone) ou poly(Jug-co-Juga). Ce dispositif « simple de réalisation » et «intelligent», permet une détection électrochimique directe de l'hybridation par voltamétrie à vague carré (SWV). Ce système se distingue des autres dispositifs présent dans la littérature par son originalité puisqu'il il est le seul à donner une réponse électrochimique de type « signal-on », c'est-à-dire une augmentation du signal lors de l'hybridation. Il se caractérise également par sa performance. En particulier, son excellente sélectivité, puisqu'il permet la détection d'un brin cible parmi un ensemble complexe de brins non spécifiques (discrimination), ou la détection de mésappariements de deux voire d'une seule base (sélectivité). La sensibilité de ce biocapteur, (25 nmol), est comparable à ce qui se fait de mieux en terme de détection électrochimique directe. Un modèle original expliquant le mécanisme de transduction du biocapteur est développé : II a ainsi été démontré que après l'hybridation, le changement de conformation des oligonucléotides (ODN), entraîne une libération de surface et par conséquent une augmentation du signal électrochimique. Enfin, le système est étendu à un nouveau type de sonde nucléique les acides peptido- nucléiques (PNA).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (169 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 234 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2006)220
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.