Etude des facteurs susceptibles de favoriser ou de limiter l'infecton des cellules humaines par le virus de l'encéphalomyocardite

par Saliha Hammoumi

Thèse de doctorat en Microbiologie et virologie

Sous la direction de Labib Bakkali Kassimi.

Soutenue en 2006

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Study of the factors likely to support or to limit the infection of human cells by encephalomyocarditis virus


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans le but d'évaluer le risque de transmission de l'EMCV de l'animal, en particulier le porc, à l'homme, notamment lors de xénotransplantations, nous nous sommes intéressés aux facteurs susceptibles de favoriser ou de limiter cette transmission par l'étude de l'interaction du virus avec des cellules humaines. Des outils permettant la mise en évidence de la multiplication du virus aux différentes étapes de l'infection ont été développés. Notamment, pour le suivi de la synthèse des protéines, un virus recombinant exprimant l'EGFP a été créé. Celui-ci, était pathogène pour la souris, à l'instar du virus parental. L'EGFP a pu être détectée par autofluorescence in vitro dans les cellules infectées et in vivo sur des empreintes de cerveaux de souris. Le pouvoir infectieux de différentes souches virales sur des lignées et des cellules primaires humaines, reflétant le tropisme du virus chez l'animal, a été analysé. Les résultats montrent que l'infection des cellules dépend du type cellulaire et de la souche virale et que l'adsorption varie essentiellement en fonction des souches. Par comparaison des séquences de capside, des acides aminés jouant un rôle probable dans cette adsorption ont été mis en évidence. L'analyse des partenaires cellulaires impliqués dans l'attachement a permis de montrer que l'adsorption de la souche 1086C est dépendante des acides sialiques et que la lysine 231 de VP1 jouerait un rôle important dans cette liaison. Par ailleurs, l'adsorption de la souche B279/95 est indépendante des acides sialiques mais dépend des héparanes sulfates. Ceci suggère l'utilisation probable de co-récepteurs portant des héparanes sulfates ou des acides sialiques

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (224 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 272 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2006) 210
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.