Télédétection de la salinité à la surface des océans : variabilité de la salinité de surface d'après un modèle global de couche mélangée océanique

par Sylvain Michel

Thèse de doctorat en Méthodes physiques en télédétection

Sous la direction de Jean Tournadre.

Soutenue en 2006

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Remote sensing of sea surface salinity : Ocean surface salinity variability from a global mixed layer model


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    En préparation du satellite SMOS de l'ESA, nous proposons une méthode pour estimer la salinité de surface des océans (SSS) à partir des observations satellitaires actuelles. Un modèle simplifié de couche mélangée océanique, basé sur la formulation "slab mixed layer" (Frankignoul et Hasselmann, 1977), est implémenté sur l'océan global avec une résolution proche de 100 km et intégré au cours d'une année climatologique. La profondeur de la couche mélangée (MLD), dérivée des observations de température de surface (SST) grâce à une technique d'inversion originale, est bien corrélée aux estimations basées sur des données in situ. Cette profondeur effective représente la pénétration des flux air-mer et assure la cohérence entre les flux, les courants et la SST. La simulation est d'abord validée en examinant le bilan de chaleur dans l'Atlantique Nord-Est, par comparaison aux mesures et aux modèles de l'expérience POMME. Puis le bilan de salinité est étudié dans le domaine global, en termes de distribution géographique et d'évolution saisonnière. L'équilibre entre les différents processus est généralement plus complexe que pour la température : le flux atmosphérique est moins prépondérant (22%), tandis que l'advection géostrophique (33%) et le mélange diapycnal (22%) contribuent fortement. Ce modèle restitue la variabilité de la SSS sur la majeure partie des océans et simule les variations journalières de SSS, qui ne sont pas représentées à l'échelle globale dans les observations actuelles. Grâce à sa simplicité et à sa rapidité, le modèle pourra aider à la calibration/validation de SMOS et fournir une estimation a priori pour l'algorithme de restitution de la SSS.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (353 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 79 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2006) 206

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 06 PA07 7206
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.