Structure et mécanisme de régulation des uridine monophosphate kinases bactériennes

par Cécile Evrin

Thèse de doctorat en Structure, fonction et ingéniérie des protéines

Sous la direction de Anne-Marie Gilles.

Soutenue en 2006

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Structure and regulatory mechanisms of bacterial uridine monophosphate kinases


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les ump kinases bacteriennes constituent une classe particuliere des nucleoside monophosphate kinases. Elles ne montrent aucune homologie de sequences et de structure avec celles-ci mais s'apparentent aux proteines de la famille des carbamate kinases. Leur forme active est hexamerique et regulee par l'utp et le gtp. Leur localisation intracellulaire peripherique inhabituelle suggere d'autres fonctions biologiques. Les etudes cinetiques de ces enzymes ont montre des differences notables de regulation par les nucleotides entre les ump kinases des organismes de bacteries a gram-positif et celles des organismes a gram-negatif. Les premieres montrent une dependance cooperative de l'activite en fonction de la concentration d'atp. Les effecteurs se lient au meme site, le site allosterique, et agissent sur l'affinite pour l'atp independamment de la presence de magnesium. Au contraire, aucune cooperativite pour les substrats n'est observee pour les ump kinases de bacteries a gram-negatif ; cependant l'ump en exces est inhibiteur. Les effecteurs se lient sur deux sites differents, le site allosterique pour le gtp dont le role est principalement de lever l'inhibition par exces de substrat alors que le site utp chevauche le site actif. L'utp, inhibiteur uniquement sous forme non complexee au magnesium, diminue les affinites pour l'ump et pour l'atp selon un mecanisme que nous nous proposons d'appeler inhibition competitive cooperative. Plusieurs structures 3d d'ump kinases bacteriennes ont ete resolues ces deux dernieres annees et ont mis en evidence les acides amines impliques dans la catalyse, l'oligomerisation et la communication entre les sous-unites de l'hexamere.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (192 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 146 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2006) 203
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.