Développement d'un système de génétique inverse pour le virus de la fièvre de la vallée du Rift et analyse du rôle des régions non codantes du génome

par Nicolas Gauliard

Thèse de doctorat en Génomes et protéines

Sous la direction de Michèle Bouloy.

Soutenue en 2006

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Development of a reverse genetics system for Rift Valley fever virus and analysis of the role of the non coding regions of the genome


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le virus de la fièvre de la Vallée du Rift (VFVR) est un arbovirus appartenant à la famille des Bunyaviridae, genre Phlebovirus. Présent en Afrique, il est transmis par les moustiques et infecte l'homme et les ruminants. Le génome viral est composé de trois segments d'ARN simple brin de polarité négative: le segmente L code pour une ARN polymérase ARN dépendante, M pour le précurseur des glycoprotéines d'enveloppe et S pour la nucléoprotéine N et la protéine non structurale NSs. Un système de génétique inverse pour le VFVR a été établi en utilisant des protéines produites par des virus de la vaccine recombinants (Lopez et al. 1995). Ce model a démontré que les protéines L et N sont nécessaires et suffisantes pour transcrire un minigénome mimant un ARN S viral contenant le gène rapporteur CAT en orientation antisens flanqué des séquences non codantes du segment S mais l'efficacité de transcription était faible. Nous avons développé un système de minigénome complet basé sur la transfection de plasmides. Les protéines virales sont exprimées par l'ARN polymérase T7. Les minigénomes LCAT, MCAT et SCAT mimant les trois segments viraux L, M et S sont synthétisés par des plasmides sous le contrôle de l'ARN polymérase I cellulaire. Dans ces conditions, les minigénomes sont transcrits et répliqués. La terminaison de la transcription des ARNm est également similaire à celles des ARNm viraux. L'efficacité de transcription du minigénome L est supérieure à celle de S et de M. Nous avons mis en évidence que la force de transcription des promoteurs déterminée avec les minigénomes joue un rôle important dans la régulation du taux de synthèse des ARN viraux dans les cellules infectées.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (135 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 198 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2006) 198
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.