Instabilité du minisatellite humain CEB1 chez la levure Saccharomyces cerevisiae en absence de Rad27/FEN1 et Pif1

par Cyril Ribeyre

Thèse de doctorat en Génétique humaine

Sous la direction de Alain Nicolas.

Soutenue en 2006

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Instability of human minisatellite CEB1 in the absence of Rad27/FEN1 and Pif1


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Tous les organismes possèdent des séquences répétées en tandem dont la caractéristique principale est leur instabilité. Néanmoins, elles possèdent des rôles fonctionnels et sont impliquées dans des pathologies. Deux grands types existent : les microsatellites (motifs inférieurs à 10 pb) et les minisatellites (motifs supérieurs à 10 pb). Certains minisatellites humains, appelés hypervariables, sont très instables en méiose mais relativement stables en mitose. L'insertion du minisatellite humain hypervariable CEB1 chez S. Cerevisiae a permis de dévoiler les différences existant entre l'instabilité méiotique et mitotique. Il apparaît clair que l'instabilité mitotique est due à des défauts durant la réplication. En effet, l'inactivation de la protéine très conservée Rad27/FEN1, impliquée dans la réplication du brin tardif, augmente très fortement la fréquence de réarrangement mitotique. Pour la première fois nous avons séquence deux allèles humains de CEB1 (CEB1-1. 8 et CEB1-0. 6), mettant en évidence un très haut niveau de polymorphisme. Le séquençage de 47 réarrangements de CEBL 1-8 obtenus chez rad27Δ nous a conduit à observer des réarrangements extrêmement complexes, ces derniers pouvant être formés en une seule génération. Nous avons également montré que la formation des réarrangements se fait selon la voie de la recombinaison homologue. Au cours de ce travail, un autre mutant déstabilisant CEB1, pif1Δ a été identifié. Pif1 est une ADN hélicase 5'-3' dont la fonction majeure est de réguler négativement la télomérase. Les paramètres de l'instabilité de CEB1 sont les mêmes que pour rad27Δ, en revanche contrairement à rad27Δ qui déstabilise toutes les séquences répétées en tandem testées, seul CEB1 est instable chez pif1Δ. Du fait de la structure spécifique de CEB1 (très riche en G/C) Pif1 pourrait jouer un rôle spécifique durant la réplication de ces séquences, notamment en les protégeant de l'action de la télomérase.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (222 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 430 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2006) 193
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.