Contribution de modèles expérimentaux (in vitro et in vivo) pour l'amélioration de la prise en charge des mycoses systémiques

par Patrick Schwarz

Thèse de doctorat en Biologie. Génétique et immunologie des infections parasitaires

Sous la direction de Olivier Lortholary.

Soutenue en 2006

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Use of experimental models (in vitro and in vivo) for the management of systemic mycoses


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Un diagnostic précoce et des traitements optimisés sont la clef pour lutter contre les infections fongiques invasives. Les buts de ce travail étaient d'une part l'optimisation du traitement antifongique dans la cryptococcose et d'autre part la mise au point de nouveaux outils diagnostiques pour les zygomycoses. Différentes associations d'antifongiques incluant la 5- fluorocytosine ont été évaluées in vitro chez Cryptococcus neoformans et se sont montrées le plus souvent synergiques. L'association de la 5-fluorocytosine et de l'amphotéricine B a éte�� ensuite testée in vitro par 3 techniques différentes sur un panel de souches résistantes à la 5- fluorocytosine car dans ces cas de résistance l'intérêt de cette association n'a pas été validé. Les résultats ont montré que cette association était souvent synergique et jamais antagoniste. Ces résultats in vitro ont été confirmés in vivo dans un modèle de cryptococcose disséminée chez la souris, en utilisant une souche sensible et une souche résistante à la 5-fluorocytosine. Concernant les zygomycètes, différentes approches ont été évaluées pour l'identification de ces champignons. D'une part, le séquençage de la région ITS à partir des cultures pures et des tissus de souris infectées expérimentalement a été évalué et validé comme outil moléculaire permettant une identification précise des zygomycètes au niveau de l'espèce. D'autre part, l'étude du profil d'assimilation de sources de carbone a montré que ces profils étaient spécifiques de genre et d'espèce. Ces deux techniques fournissent des outils rapides et fiables pour l'identification précise des zygomycètes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (132 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 166 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2006) 191
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.