Electrons reliques de très haute énergie dans les nébuleuses de pulsar : étude et identification d'une population de sources gamma du TeV avec H.E.S.S.

par Anne Lemière

Thèse de doctorat en Champs, particules, matière

Sous la direction de Arache Djannati-Ataï.

Soutenue en 2006

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Relic electrons in pulsar wind nebulae : study and identification of a TeV gamma-ray sources population with H.E.S.S.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'expérience H. E. S. S. (High Energy Stereoscopic System) est constituée de quatres imageurs Che-renkov atmosphériques dédiés à l'observation des sources astrophysiques de très haute énergie visibles depuis l'hémisphère austral. La première partie de cette thèse étudie des sources étendues observées le long du plan Galactique avec cet instrument. Une méthode d'analyse rnultirésolution à base d'ondelettes a été adaptée aux données VHE (Very high Energy) et testée sur simulations Monte Carlo afin de caractériser la morphologie complexe de ces sources. Cette étude morphologique et spectrale a permis de sélectionner les sources possédant un pulsar puissant spatialement coïncident, et d'établir une liste de candidats nébuleuses de pulsars à partir de critères énergétiques. La seconde partie de cette thèse recherche les causes de l'asymétrie de ces candidats nébuleuses de pulsar à travers une étude du milieu interstellaire et montre que la majorité d'entre eux possède un gradient de matière moléculaire autour du pulsar compatible avec l'hypothèse d'un choc inverse asymétrique. Dans la dernière partie de cette thèse, une analyse fine de HESS J1825-137, l'archétype de cette population de nébuleuses, révèle la présence d'électrons de plus haute énergie près du pulsar ainsi qu'un durcissement du spectre loin de celui-ci : nous proposons une modélisation spectrale dépendante du temps pour cet objet. Celle-ci reproduit remarquablement bien les données pour des valeurs raisonnables des paramètres. Elle permet pour la première fois de contraindre directement l'évolution temporelle du champ magnétique ainsi que les caratéristiques initiales du pulsar et confirme la présence d'électrons reliques dans cette nébuleuse.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (350 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 150 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB tested
  • Cote : TS (2006) 181
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.