Etude des mécanismes de l'apoptose (anoikis) induite par les moutardes sur les cellules respiratoires humaines en culture et recherche d'agents protecteurs

par Matthieu Sourdeval

Thèse de doctorat en Toxicologie

Sous la direction de Francelyne Marano.

Soutenue en 2006

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Study of the mustard-induced apoptotic mechanisms (anoïkis) in human cultured airway respiratory cells and search for protectors


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'ypérite et la méchloréthamine, induisent la mort des cellules des voies respiratoires par apoptose suite au détachement des cellules, ou anoïkis. Les événements précoces générant le détachement comprennent l'altération mitochondriale, l'activation de la caspase-2, l'altération des microfilaments et des protéines d'adhérence. Dans les cellules détachées, l'apoptose fait intervenir les caspases, la mitochondrie et p53. A partir des voies de signalisation mises en évidence, des protecteurs ont été identifiés, inhibiteurs des altérations mitochondriales : ebselen, mélatonine et cyclosporine A. Ils offrent une grande efficacité de protection, en réduisant le détachement et l'apoptose. Nous avons aussi analysé l'effet protecteur de la doxycycline, anti-protéase. Son efficacité de protection est limitée par sa toxicité propre. Cependant, sa capacité d'inhiber la prolifération cellulaire et d'induire une apoptose dépendante de la mitochondrie, pourrait représenter une avancée en chimiothérapie

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (222 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 322 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2006) 165
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.