Etude de l'apoptose induite par l'acide rétinoique tout-trans, dans un modèle de leucémie à éosinophiles : implication dans le traitement des syndromes hypereosinophiliques

par Carine Robert

Thèse de doctorat en Biologie des cellules sanguines

Sous la direction de Christine Chomienne-Thomas.

Soutenue en 2006

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Apoptosis induction by all-trans retinoic acid in oesinophilic leukaemia cells : involvement of atra in the treatment of eosinophilic leukaemias


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les syndromes d'hyperéosinophilies essentielles/leucémies chroniques à éosinophiles (HES/CEL) sont des maladies mortelles dues à l'accumulation en nombre anormalement élevé d'éosinophiles dans les tissus de l'organisme. L'identification de la protéine tyrosine kinase FIPILl/PDGFRa (F/P) dans 50% des cas de CEL a permis d'offrir via l'utilisation du mésylate d'imatinib (IM), inhibiteur de F/P, un traitement efficace, aux patients atteints. Cependant, des cas de résistances à ce traitement ont déjà été rapportés. Afin d'améliorer le traitement des CEL exprimant F/P, nous avons étudié les effets d'un agent différenciant utilisé en thérapeutique, l'acide rétinoïque tout-trans (ATRA), sur la lignée EoL-1, unique modèle d'étude in vitro des CEL ainsi que sur des prélèvements de cellules de patients CEL exprimant F/P. Nous avons ainsi montré que l'ATRA (i) même à très faible concentration, induit l'apoptose des cellules EoL-1 par un mécanisme dépendant de l'activation du récepteur à l'acide rétinoïque de type a, (ii) inhibe spécifiquement la croissance des colonies éosinophiles obtenues à partir de cellules de patients CEL exprimant F/P, (iii) coopère avec les inhibiteurs de tyrosine kinase pour induire l'apoptose des cellules EoL-1 et (iv) induit l'apoptose des cellules résistantes à l'IM dérivées de la lignée EoL-1. Nos résultats suggèrent que l'ATRA associé aux inhibiteurs de tyrosine kinase dérivés de l'IM, pourrait améliorer l'efficacité thérapeutique du traitement conventionnel des HES/CEL tout en limitant l'acquisition de résistance. De plus, l'ATRA seul, pourrait offrir une nouvelle perspective de traitement aux patients résistants aux inhibiteurs de tyrosine kinase.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (166 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 266 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2006) 161
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.