Rôle des facteurs de transcription de la famille des Egr, et de Spi-B, un facteur de transcription de la famille des ETS dans la sélection beta et l'engagement dans la voie T dans le thymus

par Juliette Lefebvre

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Michel Seman.

Soutenue en 2006

à Paris 7 .


  • Résumé

    Le but de mes travaux de thèse a été d'élucider les mécanismes impliqués dans le développement précoce des lymphocytes T. J'ai tout d'abord démontré que l'expression de Spi-B, un facteur de transcription de la famille des ETS, est fortement induite lorsque les cellules s'engagent dans la lignée T chez l'embryon de souris et est ensuite réprimée lorsque les thymocytes reçoivent un signal via leur pre-TCR et passent la sélection beta. La dérégulation de l'expression de Spi-B dans les thymocytes au stade DN3 résulte en une perturbation du développement dose-dépendante, avec les cellules exprimant environ 5 fois le taux endogène de Spi-B s'accumulant au stade DN3, et présentant une diminution de l'induction de l'expression des facteurs de transcription de la famille des Egr. Les cellules engagées dans la voie T et qui expriment une dose encore plus forte de Spi-B divergent de la voie T vers la lignée dendritique. D'autre part, nous avons montré qu'un TCRgamma-delta peut médier efficacement le développement vers la lignée alpha-beta. Ainsi, lorsque nous diminuons la capacité de signalisation d'un TCR gamma-delta transgénique par élimination de son ligand, ou d'un composant de la cascade de signalisation proximale, nous observons une augmentation de la proportion de cellules T de la lignée alpha-beta. De plus, nous montrons que la capacité du TCR gamma-delta à médier le développement vers la lignée alpha-beta plutôt que vers la lignée gamma-delta, corrèle avec une diminution de la phosphorylation de ERK1/2 et une réduction des taux d'expression des facteurs de transcription de la famille des Egr. De façon complémentaire, l'expression forcée des protéines Egr favorise le développement de cellules T gamma-delta et détourne les cellules T de la voie alpha-beta d'une manière dose-dépendante. Nos résultats sont en faveur du modèle de l'intensité du signal selon lequel un signal fort favorise le développement de cellules gamma-delta alors qu'un signal faible promeut le développement de cellules T alpha-beta, et nous mettons en évidence le rôle de la cascade ERK-Egr dans ce processus

  • Titre traduit

    Role of the early growth response factors Egr1, Egr2 and Egr3 and the ETS transcription factor Spi-B in controlling traversal of the b


  • Résumé

    The purpose of this thesis was to advance in our understanding of the mechanisms controlling early T cell development. I first demonstrate that expression of the ETS transcription factor Spi-B, is acutely induced as cells commit to the T lineage in mouse embryos and is then downregulated as thymocytes respond to pre-TCR signals and develop beyond the β-selection checkpoint. Dysregulation of Spi-B expression in DN3 thymocytes resulted in a dose-dependent perturbation of thymocyte development, as cells expressing ~5-times the endogenous level of Spi-B were accumulating at that stage and present an impaired induction of the Egr family of transcription. T lineage committed cells expressing even higher levels of Spi-B were diverted to the dendritic cell lineage. In addition, I demonstrate that the yδTCR can médiate efficient development to the αβ lineage, indicating that TCR stucture does not limit its ability to mediate this developmental pathway. Indeed, when the ability of a transgenic γδTCR complex to signal is impaired either by elimination of ligand or a critical proximal signaling effector, we observe an increase in the proportion of αβ lineage T cells. Moreover, I show that the ability of γôTCRs to mediate αβ rather than γδ development correlates with reduced ERK1/2 phosphorylation and reduced Egr transcription factor expression levels. Conversely, ectopic expression of Egr proteins favors the development of yδ T cells and influences cell fate away from the αβ T lineage in a dose-dependent manner. Our data support a signal strength model of lineage commitment, whereby stronger and weaker signals promote yô and αβ development, respectively, and in which the ERK-MAPK-Egr pathway plays a critical role.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (185-[34] f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Réf. bibliogr. p.163-184

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2006) 122
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.