Rôle des facteurs de transcription de la famille des Egr, et de Spi-B, un facteur de transcription de la famille des ETS dans la sélection beta et l'engagement dans la voie T dans le thymus

par Juliette Lefebvre

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Michel Seman.

Soutenue en 2006

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Role of the early growth response factors Egr1, Egr2 and Egr3 and the ETS transcription factor Spi-B in controlling traversal of the b


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le but de mes travaux de thèse a été d'élucider les mécanismes impliqués dans le développement précoce des lymphocytes T. J'ai tout d'abord démontré que l'expression de Spi-B, un facteur de transcription de la famille des ETS, est fortement induite lorsque les cellules s'engagent dans la lignée T chez l'embryon de souris et est ensuite réprimée lorsque les thymocytes reçoivent un signal via leur pre-TCR et passent la sélection beta. La dérégulation de l'expression de Spi-B dans les thymocytes au stade DN3 résulte en une perturbation du développement dose-dépendante, avec les cellules exprimant environ 5 fois le taux endogène de Spi-B s'accumulant au stade DN3, et présentant une diminution de l'induction de l'expression des facteurs de transcription de la famille des Egr. Les cellules engagées dans la voie T et qui expriment une dose encore plus forte de Spi-B divergent de la voie T vers la lignée dendritique. D'autre part, nous avons montré qu'un TCRgamma-delta peut médier efficacement le développement vers la lignée alpha-beta. Ainsi, lorsque nous diminuons la capacité de signalisation d'un TCR gamma-delta transgénique par élimination de son ligand, ou d'un composant de la cascade de signalisation proximale, nous observons une augmentation de la proportion de cellules T de la lignée alpha-beta. De plus, nous montrons que la capacité du TCR gamma-delta à médier le développement vers la lignée alpha-beta plutôt que vers la lignée gamma-delta, corrèle avec une diminution de la phosphorylation de ERK1/2 et une réduction des taux d'expression des facteurs de transcription de la famille des Egr. De façon complémentaire, l'expression forcée des protéines Egr favorise le développement de cellules T gamma-delta et détourne les cellules T de la voie alpha-beta d'une manière dose-dépendante. Nos résultats sont en faveur du modèle de l'intensité du signal selon lequel un signal fort favorise le développement de cellules gamma-delta alors qu'un signal faible promeut le développement de cellules T alpha-beta, et nous mettons en évidence le rôle de la cascade ERK-Egr dans ce processus

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (185-[34] f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Réf. bibliogr. p.163-184

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2006) 122
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.