Régulation de la fonction lymphocytaire T en rejet d'allogreffe : implications des molécules HLA - G et PKC bêta

par Caroline Créput

Thèse de doctorat en Thérapeutiques biotechnologies

Sous la direction de Nathalie Rouas-Freiss.

Soutenue en 2006

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    T cell response regulation in allogenic response : involvment of HLA-G and PKC beta molecules


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La transplantation d'organe se heurte aux barrières immunologiques du rejet aigu et chronique d'allogreffe et à la toxicité des différents immunosuppresseurs utilisés a visée préventive du rejet. De nouveaux immunosuppresseurs, dépourvus de toxicité et pouvant conduire à un état de tolérance des greffons, sont nécessaires. Pour cela, nous nous sommes intéressés à deux molécules différentes pouvant être impliquées dans la régulation lymphocytaire T et l'induction de tolérance en transplantation : les molécules HLA-G et PKC bêta. La molécule HLA-G apparaît aujourd'hui comme une molécule aux propriétés immunotolérantes utiles dans le contrôle de la réaction allogénique en agissant en particulier sur les réponses lymphocytaires T. Le modèle de double transplantation foie rein est particulièrement intéressant à étudier en raison de la meilleure acceptation des greffons. Nous montrons ici une expression ectopique de la molécule HLA-G chez des patients greffés foie-rein : la fois sur les tissus greffés et dans le sérum de ces patients. Cette expression est associée à une absence de rejet aigu ou chronique des greffons. Des cellules T circulantes pouvant appartenir à la population des cellules T régulatrices expriment la molécule HLA-G chez ces mêmes patients. Par ailleurs l'étude de souris invalidées pour la molécule PKC bêta permet d'impliquer cette protéine dans le contrôle de la sécrétion d'IL-2 expliquant un défaut de prolifération lymphocytaire T observé chez ces souris. La sensibilité du récepteur à l'IL-2 est diminuée et semble être due à une altération de la voie STAT5. Les conséquences in vivo sont celle d'une meilleure acceptation d'allogreffe cutanée chez les souris

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (139 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 291 Réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2006) 090
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.