Les évènements moléculaires dans la cancerogènese vesicale

par Eva Buchberger

Thèse de doctorat en Physiologie et physiopathologie

Sous la direction de Valérie Paradis.

Soutenue en 2006

à Paris 7 .


  • Résumé

    L'incidence annuelle du carcinome urothélial est de 7800 cas en France. Ces tumeurs sont le plus souvent multi focales bien que dans 80% des cas superficielles, limitées à la muqueuse vésicale (pTa) ou au chorion (pT1). L'envahissement de la musculeuse (pT2) constitue un élément pronostic péjoratif. La cancérogenèse des carcinomes de vessie est un processus séquentiel multi-étapes, de la dysplasie épithéliale au carcinome in situ puis au cancer invasif. Des anomalies génétiques caractérisent chacune de ces étapes. L'analyse de l'expression des gènes (transcriptome) montre des résultats encore trop disparates, pour permettre une caractérisation moléculaire des différents stades de la progression tumorale. Les travaux exposés analysent et comparent l'expression par RT-PCR en temps réel, dans des échantillons de tissu vésical normal et de différents stades de carcinomes urothéliaux, de 11 gènes sélectionnés. L'expression d'Aurora-A, impliqué dans le contrôle de la mitose, est augmentée dès les stades précoces de carcinomes urothéliaux (pTa) et cette augmentation d'expression est significativement corrélée au stade tumoral. Cinq gènes possèdent un profil inverse avec une expression diminuant alors que le stade devient plus important. Il s'agit notamment de gènes "impliqués dans la lymphangiogenèse (VEGF-D, LYVE-1, PROK-1), l'adhésion intercellulaire (connexine 43) et d'un marqueur de différentiation urothéliale (TATp63). Ces travaux ont été complétés par des études immunohistochimiques (p63, Aurora-A) afin de déterminer s'il existait une corrélation entre expression du gène et expression protéique, en fonction des stades tumoraux et/ou des rechutes.

  • Titre traduit

    Molecular events in bladder carcinogenesis


  • Résumé

    Urothelial carcinoma (UC) is a frequent cancer, with an incidence of 7800 new cases diagnosed annually in France. These tumors display multifocality and are heterogeneous. Eighty percent are superficial non-invasive neoplasms (pTa) or chorion invasive neoplasms (pTl). Patients with muscle-invasive cancers (pT2) have poor clinical outcome. Bladder carcinogenesis follows a multistep process from dysplasia to carcinoma in situ and bladder wall infiltration. Global analysis of transcriptom is not completely understood. The following studies wanted to gain better insight into the early molecular mechanisms of bladder carcinogenesis, using the real-time quantitative reverse transcriptase-polymerase chain reaction (RT-PCR). We analysed the expression levels of 11 selected genes in bladder spécimen from normal tissue and from different stages in cancer development. Aurora-A involved in mitosis increased in a linear way and was correlated to tumor stage. Five genes showed decreasing levels in cancer: Genes concerning lymphangiogenesis, intercellular adhesion and urothelial differentiation. This study bas been completed by immunohistochemical studies to determine whether expression of these molecules showed correlation to stage and relapse.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (130 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 471 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2006) 080
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.