Etude des mécanismes moléculaires d'apoptose au cours de la phase de primo-infection chez le macaque rhésus infecté par la souche pathogène SIVmac251

par Laurence Viollet

Thèse de doctorat en Microbiologie

Sous la direction de Jérome Estaquier.

Soutenue en 2006

à Paris 7 .


  • Résumé

    La primo-infection par le virus d'immunodéficience humaine (VIH) ou un virus d'immunodéficience simienne (SIV) pathogène est caractérisée par un pic de réplication virale à 2 semaines post-infection suivi d'une stabilisation de la charge virale à 2 mois (J60) à un niveau prédictif de la vitesse d'évolution vers le SIDA. Une déplétion lymphocytaire T CD4+ progressive est mesurée au cours de la phase chronique, en partie due à une apoptose exacerbée. Dans le modèle du macaque rhésus infecté par la souche pathogène SIVmac251, nous avons mesuré l'apoptose lymphocytaire, et montré que le taux d'apoptose des lymphocytes T CD4+, mesuré dans les ganglions lymphatiques à J60, était prédictif de l'évolution vers le SIDA et corrélé avec la réplication virale. Cette apoptose est indépendante de l'activation des caspases et de l'AIF et est associée à une augmentation de la forme active de la molécule pro-apoptotique Bak. Les lymphocytes T CD4+ qui meurent sont des cellules mémoires effectrices et leur déplétion entraîne une perte de la réponse envers les antigènes de rappel de SIV et de la tuberculine ainsi qu'une altération de la réponse T CD8+. L'étude des co-récepteurs CXCR4 et CCR5 du virus a montré que des variations de leur expression à la surface des lymphocytes T CD8+ entre JO et J60 étaient liées à l'évolution des animaux.

  • Titre traduit

    Molecular mechanisms involved in heme iron recycling during erythrophagocytosis


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Primary infection with human immunodeficiency virus (HIV) or simian immunodeficiency virus (SIV) is characterized by an increase in viral load at 2 weeks post-infection followed by a set-point at 2 months (D60) that predicts the rate of AIDS progression. A progressive CD4+ T cell depletion is observed during asymptomatic phase, in part due to excessive apoptosis. In a model of pathogenic strain SIVmac251-infected macaques, we assessed T cell apoptosis and observed that the rate of CD4+ T cell apoptosis in lymphoid organs at D60 is predictive of evolution to AIDS and is correlated with viral load. This apoptosis does not involve caspase activation nor AIF and is associated with an increase in the active form of pro-apoptotic molecule Bak. Apoptotic CD4+ T cell are effector memory cells and their depletion triggers a loss of proliferation of T cells specific for SIV and tuberculin recall antigens. CD8+ T cell response is impaired as well. The variations in the expression of HIV co-receptors CXCR4 and CCR5 between DO and D60 on CD8+ T cell surface is related to the evolution to AIDS.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (229 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 330 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2006) 012
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 7035
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.