Le nom-du-père, monstres, secret et transgression dans l'oeuvre de Jean Giono

par Christine Bretonnier

Thèse de doctorat en Histoire et sémiologie du texte

Sous la direction de Julia Kristeva.

Soutenue en 2006

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Comme le declare roland barthes : « en fait, la connaissance du moi profond est illusoire : il n'y a que des faÇons differentes de le parler. » ce sont ces « faÇons differentes de le parler » que nous avons tente d'identifier dans les Œuvres de notre corpus au travers de notre systeme de lecture, etant entendu qu'il n'en existe pas de neutre. Toute Œuvre etant en fait un evenement qui porte l'acte de la creation litteraire en un signifiant litteraire qui se realise et s'identifie dans et par le lecteur. La fonction de la litterature etant « d'institutionnaliser la subjectivite. ». Le probleme reste donc ouvert a une investigation sereine. Le nom-du-pere, monstres, secret et transgression. Tout est dit, et en meme temps, rien n'est dit ; trop ou pas assez. Le dire de la mort du pere met en abime celui de la mort du grand-pere, de son effacement. Giono, penseur, romancier, poete, peintre et musicien, a plus d'un secret dans son sac. Passer muscade ! giono, l'artiste, le prestidigitateur, soumet a notre regard sa galerie de monstres amateurs et gourmands de toutes les transgressions, tout en se designant lui-meme comme un monstre. A l'image de tous les personnages de bonimenteurs, escamoteurs, bonneteurs, acrobates, que l'on retrouve dans son Œuvre, giono, le manipulateur, est passe derriere l'apparence des choses. Le manipule ne doit y voif que du feu, tomber dans la panneau, se prendre au miroir aux alouettes. Toutes les expressions employees par giono appartiennent soit au domaine de l'optique entre le visible et l'invisible, soit a celui de la chasse et elles traduisent alors le rapport de la proie a son predateur. G, iono, poete, artiste, sans mener le monde, ouvre la question. Le monde pourrait-il mener son jeu sans l'artiste ?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (439 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 700 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2006) 069

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.