La quête de professionnalisation de la médecine d'urgence

par François Danet

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Dominique Lhuilier.

Soutenue en 2006

à Paris 7 .


  • Résumé

    L'objet de cette thèse est la quête de professionnalisation de la médecine d'urgence. Le cadre théorique articule les dimensions psychologiques, psychanalytiques, sociologiques, historiques et politiques du travail et de la professionnalisation de la médecine d'urgence. La méthodologie de cette recherche s'appuie sur la lecture d'ouvrages et documents sur l'hôpital et la médecine, l'observation participante active au sein de services d'urgence et de spécialité, et des entretiens semi-directifs et informels avec des personnels médicaux et paramédicaux de services d'urgence et de spécialité. La thèse : La médecine d'urgence accueille, tente de soigner et oriente le reste des problèmes cliniques et non cliniques que la médecine hospitalière classique voire d'autres institutions ne souhaite pas ou plus traiter. Immergés dans une atmosphère traumatique qui grève leurs capacités de distanciation, les urgentistes élaborent des axes de travail innovants pour construire une réponse, trouver des voies de dégagement, et élaborer des mécanismes de défense face à chaque demande. En difficulté pour accéder au statut de médecin spécialiste, ils se tournent vers leurs interlocuteurs institutionnels locaux et médiatiques et politiques nationaux pour élaborer une dramaturgie du risque, qui garantisse leur titularisation et la croissance de leurs services. Du « sale boulot » dont ils s'acquittent, à la démocratisation de la médecine qu'ils promeuvent, ils dévoilent et incarnent les paradoxes habités par le système de soins français, qui oscille entre l'accueil tous azimuts et l'hyperspécialisation.


  • Résumé

    The object of this thesis is the professionalization quest of the emergency medicine. The theoretical frame articulates psychological, psychoanalytical, sociological, historic and political dimensions of work and professionalization of the emergency medicine. The methodology of this research leans on the reading of works and documents on the hospital and the medicine, active participating observation within Emergency units and within specialized departments, and semi-directive interviews and informal conversations with medical and paramedical staffs of Emergency and specialized units. The thesis : the Emergency departements, tries to cure and directs the rest of the clinical and not clinical problems which classic hospital medicine and the other institutions do not wish or neither treat. Immersed in a traumatic atmosphere which prevents their capacities of distance, emergency physicians elaborate innovative working axes to build an answer, to find alternative exit solutions, and to elaborate defense mechanisms in front of every demand. Introuble to reach specialist's status, they turn themselves to their institutional local and mediatic and political national interlocutors to elaborate a risk dramaturgy, which guarantees their establishment and the expansion of their services. From the « dirty work » they do to the democratization of the medicine they promote, they reveal and incarnate theparadoxes of the French health care System, which oscillates between everyone welcoming and hyperspecialization.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (483 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 393 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2006) 039

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9400
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.