Georges Palante : génèse d'une hérésie en sociologie

par Dominique Depenne

Thèse de doctorat en Sociologie politique

Sous la direction de Miguel Abensour.

Soutenue en 2006

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Au moment où Durkheim transforme la sociologie en science dogmatique régnant sur l'Université, le philosophe G. Palante (1862/1925) écrit un "Précis de sociologie" dans lequel il conteste les "Règles" édictées par le Maître, et les idéaux sociaux et moraux sur lesquels elles reposent. Penseur individualiste, anti-solidariste et antidogmatique, G. Palante s'inspire de trois penseurs allemands anti-hégéliens (Stimer, Schopenhauer et Nietzsche) et place l'individu "supérieur" qu'il nomme "l'ariste" au centre de la vie sociale. L'individualisme "aristique" est une attaque en règle contre tout esprit de corps. Trois principes le traversent : la révolte individuelle, l'esprit de non-adhésion, le dissensus social comme origine de la "chair du social". Par là, G. Palante veut ouvrir les voies d'une "autre" sociologie ayant pour fondement une antinomie irréductible entre l'individu et la société. Ses conceptions individualistes l'entraînent vers une critique radicale de "la démocratie niveleuse" des individualités. G. Palante veut mettre au jour les conditions de ce qu'il nomme la "démocratie vraie". Contre le sociologisme de Durkheim, il défend le primat de l'individuel sur le social. Contre "l'éducationnisme" sensé dresser les désirs individuels, il développe l'idée d'une éducation individualisée dépourvue de violence envers l'éduqué. G. Palante fait de "l'ariste" la nouvelle figure héroïque de la modernité. A travers lui, c'est l'idée d'une "hérésie permanente" en lutte contre toutes les formes de cristallisation (sociale et individuelle) dogmatique qui est sous-tendue dans la pensée palantienne. La permanence de l'élément "lutte" confirme, paradoxalement, en quoi elle ne cesse d'être une pensée de la non-violence, une pensée contre toutes les formes de domination.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (667 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2006) 032
  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2006) 032

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9640
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.