L' influence française dans les salons polonais au milieu du XVIIIe siècle : l'exemple de Barbara Sanguszkowa

par Agnieszka Rydzewska-Jakuboszczak

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Marie-Louise Pelus-Kaplan.

Soutenue en 2006

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le salon de la princesse-maréchale Barbara Sanguszkowa (1718-1791), aristocrate polonaise, aussi que son personnage, fait l'objet de cette thèse. Le salon animé par Sanguszkowa au milieu du XVIIIe siècle (perçu comme un cas représentatif de la noblesse polonaise) est étudié dans la perspective des récepteurs potentiels des influences françaises en Pologne. Notre étude est un élément d'une enquête plus générale qui cherche à cerner quels sont des éléments de la culture française qui ont exercé une influence sur la société polonaise. Les trois parties présentent la réponse à la question quelle assimilation des éléments proposés par la France était possible ? Cette étude n'a pas pour l'ambition d'épuiser la problématique. Notre but est plus modeste - ajouter un fragment à la carte des relations franco-polonais, la carte toujours en train de sa constitution. Le sujet choisi par nous permet d'observer ces relations sur les niveaux différents. Premièrement, nous avons ici deux mondes socio-culturels - la France et la Pologne à l'époque d'une part appartiennent à la même civilisation et d'une autre, elles construisent deux modèles différents de la société, de la culture, du système de pouvoir. Deuxième niveau de notre recherche est celui d'une institution spécifique - le salon qui fonctionne dans ces deux mondes mentionnés plus haut. Enfin, troisième niveau - celui d'un individu particulière - Barbara Sanguszkowa. Dans sa vie et dan sa personne nous pouvons saisir d'une part la formation exercé sur elle par la culture française, et d'une autre, elle-même se montre en tant que celle qui est devenue l'une de promotrices de cette culture

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (431 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 395 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2006) 016

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9667
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.