Etude en phase gazeuse de complexes non-covalents APN/ADN : exploration de l'origine de leur stabilité

par Alice Delvolve

Thèse de doctorat en Systèmes bio-organiques. Spectrochimie

Sous la direction de Jean-Claude Tabet.

Soutenue en 2006

à Paris 6 .


  • Résumé

    Ce mémoire décrit l’étude de complexes non-covalents en phase gazeuse et de leurs constituants, par spectrométrie de masse dans des conditions d’activation de basse énergie. Les complexes modèles utilisés sont les triplexes APN/ADN/APN dont nous avons étudié, dans un premier temps, les oligomères d’APN (acides peptido nucléiques). Leur étude, en mode electrospray positif puis négatif, permet de décrire les nouveaux ions fragments obtenus. Des mécanismes sont proposés pour en décrire l’origine, ainsi que plusieurs modèles expliquant les différents chemins de fragmentation empruntés en fonction de l’état de charge de l’ion précurseur. Dans un deuxième temps, une série de triplexes APN/ADN/APN, dont les APN ont été modifiés (insertion d’une unité possédant deux formes stéréoisomériques), sont analysés en mode d’ions négatifs. Un modèle est développé afin de rendre compte des fragmentations observées selon l’état de charge du triplex.

  • Titre traduit

    Study in the gas phase of non-covalent complexes APN/ADN : exploration of the origin of their stability


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. [200 p.]
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.en fin de pages

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2006 463
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.