Les risques de la dépression péri-natale : du modèle animal à la clinique

par Priscille Gérardin

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Jacqueline Nadel.

Soutenue en 2006

à Paris 6 .


  • Résumé

    Nous étudions la dépression maternelle dés la grossesse et suivons son évolution et ses conséquences sur le développement de la descendance en étudiant ses liens avec le stress et l'anxiété et en commençant par l'animal. Notre recherche 1, chez la souris, évalue l'effet d'un stress de faible intensité appliqué pendant la gestation sur le développement de la portée et le comportement de soin de la souris, et conclut à une incidence sur ces 2 aspects. Notre 2è recherche, chez l'homme, montre l'existence de 2 groupes différents de dépressions du péri-partum ayant leurs propres facteurs de risque et leurs propres risques pour le bébé: - les dépressions pré-natales (retentissement sur le développement du nouveau-né de sexe masculin); - les dépressions post-natales (altérations dans la synchronie des interactions et dans les capacités émotionnelles du bébé à y réagir). Il existe ainsi à la fois une véritable continuité entre vie pré et post-natale et des risques très spécifiques à chaque période.

  • Titre traduit

    ˜The œrisk of perinatal depression : from animal model to clinical consequences


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([287 ] f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 155-175

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2006 266
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.