Genome-based epidemiology of Legionella pneumophila : towards a prediction of the risk associated with a strain

par Christel Cazalet-Lavigne

Thèse de doctorat en Microbiologie

Sous la direction de Carmen Buchrieser.

Soutenue en 2006

à Paris 6 .

  • Titre traduit

    Epidémiologie génomique du genre Legionella : vers une prediction du risque associé à une souche


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Parmi 48 espèces de légionelles, L. Pneumophila est responsable de 90% des cas de légionellose. Parmi les 15 sérogroupes (sg) de cette espèce, le sg1 est associé à 84% des cas. Pour comprendre s’il existe une relation entre ces différences de virulence et des différences du contenu génétique, nous avons caractérisé le contenu génétique de différentes souches. Le séquençage des génomes des souches L. Pneumophila Paris et Lens a montré la plasticité du génome et la présence de multiples protéines de type eucaryote qui pourraient moduler les fonctions de l’hôte à l’avantage du pathogène. Le contenu génétique de 216 souches L. Pneumophila humaines ou environnementales a été caractérisé par hybridation ADN/ADN sur puce à ADN. Les résultats suggèrent que le LPS lui-même pourrait rendre compte des différences de virulence. Nous montrons aussi que la souche Paris est distribuée dans le monde entier et contient des gènes spécifiques contribuant probablement à son adaptation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([23] f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 152-174

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2006 245
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.