De la caractérisation de matrices cristallines hexa-aluminates et nickelates à la recherche de bistabilité optiques de terres rares

par Pauline Higel

Thèse de doctorat en Chimie inorganique

Sous la direction de Didier Gourier.

Soutenue en 2006

à Paris 6 .

  • Titre traduit

    Characterization of hexa-aluminate crystalline matrices in search of intrinsic optical bistability


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La bistabilité optique intrinsèque (BOI) s’inscrit dans une problématique actuelle : la miniaturisation des composants pour le stockage de l’information. Deux matrices cristallines ont été étudiées : un hexa-aluminate dopé Nd3+ dans lequel le phénomène de BOI est attendu entre les ions Nd3+. Dans ce cadre, l’environnement des ions Nd3+ a été étudié par RPE, spectroscopie optique, EXAFS et DRX en fonction de la teneur introduite. La symétrie du site des ions Nd3+ est C3v (contre D3h attendue) et les interactions entre ions Nd3+ sont trop faibles pour obtenir une BOI. L’autre famille appartient aux nickelates Gd2(1-x)Er2xBaNiO5 dans lesquels la BOI est attendue entre les ions Er3+ et Ni2+, à la condition que le composé présente une réorientation de spin à basse température conduisant à un déplacement de raie optique. Il a été mis en évidence que l’anisotropie magnétique des ions Er3+ pouvait bloquer cette réorientation de spin.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (312 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2006 180
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.