Nouvelles approches thérapeutiques des maladies à prions

par Claire Gozalo

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Jean-Philippe Deslys.

Soutenue en 2006

à Paris 5 .


  • Résumé

    L’objectif de ce projet était de jeter les bases de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement des maladies à prions, à travers l’étude de molécules originales appartenant à deux classes de produits décrits aujourd’hui parmi les plus efficaces. Suite aux études d’efficacité réalisées en modèle cellulaire par comparaison avec la molécule de référence, le Pentosane Polysulfate, le CR36 a été sélectionné parmi les héparanes-mimétiques. Les profils très différents d’efficacité et de toxicité observés ensuite entre ces deux molécules dans plusieurs modèles animaux nous ont conduit à étudier leur mécanisme d’action et à proposer différentes hypothèses : leur degré de sulfatation jouerait ainsi un rôle central dans leur différence d'affinité pour la PrP et influerait également sur leur interaction avec les héparanes sulfates endogènes. Les porphyrines sélectionnées, quant à elles, n'ont permis d'obtenir qu'une diminution modérée d'accumulation splénique de PrPres. Leurs propriétés oxydatives ne semblent pas intervenir dans leur activité anti-prion et nos résultats favorisent plutôt l’hypothèse d’une intervention du métal coordinant en terme de structure et de capacité à déstabiliser les agrégats de PrPres.

  • Titre traduit

    Therapeutic advances on prion diseases


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The purpose of this project was to map out new therapeutical approaches for the treatment of prion diseases through the study of original molecules belonging to two of the most efficient therapeutical classes described to date. Following efficacy studies on cellular models in comparison with Pentosan Polysulfate, the reference molecule, CR36 was selected within the heparan-mimetic class. The very different efficiency and toxicity profiles observed on various animal models led us to investigate on their respective mechanism of action and to propose different hypothesis : a central role in their affinity for PrP and in their interaction with endogenous heparan sulfates would therefore be played by the sulfation degree of these molecules. The selected porphyrins only induced a mild decrease of splenic PrPres after administration to mice. Their oxidative properties were not found to be involved in their anti-prion activity and our results favor the hypothesis of a structural and destabilizing role of the cooordinating metal for PrP aggregates.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (192 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 134-164

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TPHB 9754
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 7393
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.