Rôle du facteur de transciption SRF (Serum Response Factor) dans le coeur adulte et les muscles squelettiques chez la souris

par Claude Charvet

Thèse de doctorat en Sciences. Biologie cellulaire et moléculaire

Sous la direction de Dominique Daegelen et de David Tuil.

Soutenue en 2006

à Paris 5 , en partenariat avec Université René Descartes. Faculté de médecine Necker enfants malades (Paris) (autre partenaire) .


  • Résumé

    SRF (Serum Response Factor) est un facteur de transcription de la famille des protéines à boîte MADS (MCM-1, Agamous, Deficiens, SRF), qui se lie à l’ADN au niveau du motif CArG [CC(A/T)6GG]. En se fixant sur ce même motif « CArG », SRF a la particularité d’activer aussi bien des gènes impliqués dans la prolifération, la migration cellulaire, l’apoptose, que de très nombreux gènes spécifiques de la différenciation musculaire squelettique, cardiaque et lisse. SRF contrôle notamment l’expression de nombreux gènes codant des composants du sarcomère. De plus, comme nous le verrons, en fonction de l’état physiologique du tissu musculaire, SRF semble également être capable d’activer des sous ensembles de gènes différents.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 Vol (172 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 149-172 + Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque médicale Necker-Enfants malades (Bibliothèque fermée pour travaux) (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.