Rôle immunorégulateur des lymphocytes TNK dans le diabète de type 1 et les infections virales

par Thibault Griseri

Thèse de doctorat en Sciences. Immunologie

Sous la direction de Agnès Lehuen.


  • Résumé

    Les lymphocytes TNK sont des lymphocytes T non conventionnels. Ils expriment un TCR avec une chaîne α invariante Vα14 et des marqueurs associés aux cellules NK. Ils reconnaissent la molécule de classe I non-classique CD1d qui présente des glycolipides endogènes et exogènes. Fonctionnellement, ils sont capables de sécréter rapidement de grandes quantités de cytokines comme l’IL-4 et l’IFNγ et possèdent des capacités immunostimulatrices et immunosuppressives. Les lymphocytes TNK sont impliqués dans les réponses anti-infectieuses et anti-tumorales. Ils jouent également un rôle protecteur dans plusieurs maladies autoimmunes. Le diabète de type 1 est une maladie autoimmune qui est associée à la destruction des cellules pancréatiques productrices d’insuline par des lymphocytes T autoréactifs. Plusieurs travaux ont rapporté un effet protecteur des lymphocytes TNK dans le diabète de type 1, dans le cadre de modèles polyclonaux ou d’un modèle monoclonal CD4. Dans la première partie de cette thèse, nous avons étudié l’influence des lymphocytes TNK dans le cadre d’un transfert monoclonal de lymphocytes T CD8 anti-îlots. Les lymphocytes TNK dans ce modèle ne sont pas capables d’inhiber la réaction autoimmune, mais au contraire ils aggravent la maladie en stimulant la réponse destructrice des lymphocytes T CD8 anti-îlots.


  • Résumé

    Invariant natural killer T (iNKT) cells can prevent type 1 diabetes by impairing T cell responses to pancreatic β cells. As iNKT cells can also promote T cell responses to pathogens, and as viruses can trigger autoimmune diabetes, we investigated the effect of iNKT cells on virus-induced diabetes. Mice expressing the lymphochoriomeningitis virus (LCMV) nucleoprotein (NP) in their pancreatic β cells develop diabetes after LCMV infection. Here, we show that although iNKT cells promote systemic anti-LCMV CD8 T cell responses, theyn also completely abolish LCMV-induced diabetes. Locally in the pancreas, iNKT cells induced the production of large amount of antiviral cytokines inhibiting LCMV replication.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 Vol (167 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 139-166

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque médicale Necker-Enfants malades (Bibliothèque fermée pour travaux) (Paris). Service commun de la documentation.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : 2006N24S/0710399258
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.