Pensée sociale et risques collectifs : effets de l'implication personnelle sur la construction sociale des catastrophes naturelles

par Stéphanie Baggio

Thèse de doctorat en Psychologie sociale et environnementale

Sous la direction de Michel-Louis Rouquette.

Soutenue en 2006

à Paris 5 .


  • Résumé

    En étudiant la pensée sociale à l’oeuvre dans les risques collectifs que sont l’inondation et le tsunami du 26 décembre 2004, cette recherche montre I’ importance de la différenciation des publics opérée par la variable d’implication personnelle et le caractère fondamental de l’inscription dans une culture, que celle-ci soit locale ou générale. Au-delà du partage d’une connaissance commune des risques, l’implication des sujets conduit à une densification de la pensée sociale : structuration de la représentation plus importante, complexification de son contenu, importance de la dimension attributive, circulation de rumeurs, élaboration d’une mémoire collective spécifique. Etc. L’implication joue donc le rôle d’un filtre des représentations, générant des variations contextuelles. À l’inverse, la composante de capacité perçue d’action voit son effet filtré par les croyances, valeurs et normes de la société ou des conditions dans lesquelles elle s’inscrit. Cette recherche illustre ainsi l’importance de la construction sociale de la pensée, laquelle conduit les individus à comprendre les situations dans lesquelles ils se trouvent en fonction de leur culture, de leur savoir partagé et de leurs expériences.

  • Titre traduit

    Social thinking and collective risks: effects of the implication on social construction of natural disasters


  • Résumé

    This research, focused on the social thinking of collective risks (as the flood and tsunami of December 26, 2004), gives two principal results. On the one hand, it shows the importance of public differenciation operated by the personal implication variable and on the other hand, it proves the fundamental role of the culture (local or general). Beyong the common knowledge of risk, the subjects’ implication produces a thickening of social thinking : more structured representation. Complexification of its contents, importance of attributive dimension, circulation of rumors, development of a specific collective memory, etc. Implication is therefore a filter to representations that generates contextual variations. Conversely, the effects of the perceived capacity of action are filtered by the beliefs, values and standards ofthe society in which it fits. This research illustrates the importance of the social construction of thinking, which allows people to understand the situations in which they are according to their culture. Their common knowledge and their experiments.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (318 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.230-248. Index. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10241
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.