Les enfants à haut potentiel intellectuel : approche exploratoire différentielle multivariée

par Jacques-Henri Guignard

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Todd I. Lubart.

Soutenue en 2006

à Paris 5 .


  • Résumé

    Nous proposons une approche multivarièe basée sur le modèle de la trilogie de l’esprit pour mener une étude comparative auprès d’enfants d’âge scolaire (68 enfants à haut potentiel intellectuel de 6ème, 62 enfants tout-venant de 6ème et 46 enfants tout-venant en CM2) impliquant trois dimensions psychologiques : la cognition, les émotions et la personnalité. Il s’agit de déterminer à quel point l’échantillon d’enfants à haut potentiel (EHPT) se distingue d’enfants tout-venant de même niveau scolaire d’une part, et de même moyenne d���âge, d’autre part. Dans une première partie d’analyse statistique des données, nous avons exploré plusieurs aspects du fonctionnement cognitif des EFIPI. Les résultats indiquent l’implication de la mémoire de travail et de l’inhibition cognitive dans l’expression du haut potentiel intellectuel. Par ailleurs, les EHPI ne se distinguent pas particulièrement sur l’activité de pensée divergente. Dans la deuxième partie de l’analyse, nous avons cherché à rendre compte des différences susceptibles de caractériser les ERPI sur le plan émotionnel. Nous avons notamment pris en compte la capacité des sujets à réguler des informations de nature émotionnelle, et l’intensité avec laquelle ils vivent leurs émotions. Contrairement à nos attentes, les analyses statistiques effectuées indiquent que les EHPI ne semblent pas se distinguer clairement sur ces variables. Dans une troisième partie de l’analyse, nous avons eu recours à des mesures d’anxiété, de perfectionnisme et de certains traits de personnalité (ouverture, conscience, introversion, extraversion, stabilité émotionnelle et névrosisme). Les résultats montrent que les niveaux d’anxiété sont équivalents entre les trois groupes. En revanche les EHPI obtiennent des scores de perfectionnisme plus importants que leurs pairs de même niveau scolaire, Ils semblent également se distinguer dans leurs réponses sur l’inventaire de personnalité, avec une forte tendance à choisir d’avantage d’adjectifs pour se décrire. Ce comportement peut être associé à des interprétations impliquant l’expressivité. Enfin, dans une quatrième partie de l’analyse, nous avons observé que l’utilisation combinée d’outils psychornétriques appréhendant des composantes psychologiques dans les trois domaines étudiés serait susceptible d’augmenter la précision dans l’identification des EHPI, par rapport à la simple évaluation des capacités cognitives.

  • Titre traduit

    Intellectual giftedness : an exploratory differential and multivariate approach


  • Résumé

    Based on the trilogy of mind model, which emphasizes the role of cognition, emotions and personality in human behaviour, a comparative study explored the implication of these components in intellectual giftedness. Gifted children in 6th grade (n = 68) were compared to non-gifted 6th graders (n = 62, same scholar level) as well non-gified 5th graders (n = 46, same mean age). First, cognitive measures showed the implication of working memory and cognitive inhibition in intellectual giftedness. However, no particular differences between gifted and non-gifted children were found on divergent thinking indices. In the second part of the analysis, we sought to characterize the gifted on the emotional level. In particular, we took into account the capacity of the subjects to control information of emotional nature, and the intensity they live their emotions. Contrary to our expectations, the statistical analyses indicate that the EHIPI do not seem to be distinguished clearly on these variables. Third, in the conative area, we used measures of anxiety, perfectionism and personality traits. Results show equivalent anxiety levels between the three experimental groups. However, gifted children tend to show more perfectionism than non-gifted 6th graders. They also seem ta be distinguished in their answers on the personality inventory, with a strong tendency to choose more adjectives to describe themselves. This behaviour can be associated with interpretations implying expressivity. Finally, we observed that identification of intellectual giftedness based on cognitive, emotional and conative factors may be more precise compared to reliance on a single cognitive dimension.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (181p, A24 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 167-180. Annexes

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10263
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.