Evolutions psychopathologiques des autismes de l'enfance : un continuum psychotique

par Sébastien Garnero

Thèse de doctorat en Psychologie clinique et de psychopathologie

Sous la direction de François Marty.

Soutenue en 2006

à Paris 5 .


  • Résumé

    Historiquernent, en psychopathologie, le terme d’ « autistique » est introduit par E. Bleuler en 1911 pour décrire un syndrome secondaire de repli sur soi typique de la schizophrénie. En 1943, L Kanner décrivait pour la première fois l’autisme comme un syndrome spécifique caractérisé par sa précocité, sa svmptornatologie, son évolution et par les perturbations affectives avec l’entourage. Par la suite, de nombreux modèles psychopathologiques (psychanalytiques, neurocognitifs, biologiques, génétiques. . . ) ne cesseront de se développer dans le champ des autismes de l’enfance. Aujourd’hui. La nécessité d’investigations autour des signes précoces d’alerte et du dépistage d’un risque autistique est l’un des rares points qui fasse consensus au sein de la communauté scientifique. En revanche, peu d’études se sont centrées sur les évolutions pschopatho1ogiques des autismes de l’enfance dans une approche psycho-dynamique que (de la prime enfance â l’âge adulte). Cette recherche théorico-clinique d’orientation analytique sur les évolutions psychopathologiques des autismes de l’enfance sera abordée dans une perspective longitudinale basée sur des études de cas. Dans le cadre de cette thèse, nous développerons les hypothèses centrales : - - de remaniements structuraux pouvant intervenir à l’adolescence à partir de mécanismes de dégagements spécifiques via un processus psychiatrisant dans les formes d’évolutions post-autistiques. - d’un continuum psychotique allant d’un état autistique à un fonctionnement psychotique (autisme de Kanner jusqu’au syndrome d’Asperger). Ce continuum psychotique en terme d’évolution psycho-dynamique permettrait d’envisager sous un angle nouveau l’hétérogénéité des autismes de l’enfance (figures plurielles et parfois extrêmes des autismes de l’enfance) et la grande diversité des évolutions psychopathologiques apparaissant au fil du temps.

  • Titre traduit

    Psychological evolutions of the autisms of childhood : psychotic continuum


  • Résumé

    Historically, in psychopathology, E. Bleuler introduces the term of "autistic” in 1911 to describe a typical secondary symptorn of return to oneself of’ schizophrenia. In 1943, L. Kasmer described for the first time the autism like a specific syndrome characterized b its precocity, its svmptomatology, its evolution and by the emotional disturbances with the entourage. Thereafter, of many psychopathological models (psychoanalytical neuron-psychological, biological, genetic. . . ) will not cease developing in the domain of the autisms of childhood Today, the investigation around the early signs of alarm and the tracking of an autistic risk is one of the rare points that makes consensus within the scientific community On the other hand, few studies were centred on the psychopathological evolutions of the autisms of childhood in a 1ongtudmnal psychodynamic approach (of the infancy to the adulthood). This psychoanalytical research on the psychopathological evolutions of the autisms of childhood will be approached from the longitudinal point of view based on case studies. We will develop the central hypotheses - the structural rehandlings process being able to intervene to adolescence starting from specific mechanisms of releases via a psychotic process in the post-autistic forms of evolutions. The psychotic continuum going from an autistic position to psychotic position (autism of Kanner until Asperger syndrome). This psychotic continuum would make it possible to consider under a new angle the heterogeneity of the autisms of childhood (plural and extremes figures of the autisms of childhood) and the great diversity of the psychopathological evolutions

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (306 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.276-294. Annexes

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10163
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.