Algérie, mysticisme extatique entre effacement et renaissance au milieu des violences des années 1990-2000

par Hervé Mahé

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Philippe Laburthe-Tolra.

Soutenue en 2006

à Paris 5 .

Le président du jury était Pierre Bonte.

Le jury était composé de Philippe Laburthe-Tolra, Pierre Bonte, Abdel Wedoud Ould Cheikh, Olivier Leservoisier.


  • Résumé

    De la mystique musulmane des premiers temps au mysticisme extatique actuel la communauté algérienne a su, malgré l'opposition des réformistes , des pouvoirs en place, des islamistes et des intégristes, malgré les violences, conserver son attachement à cet islam parallèle grâce aux confréries qui n'ont cessé de jouer un rôle social et religieux au sein d'une société dépossédée de ses repères sous la colonisation française, mais aussi après l'indépendance et, principalement, depuis les années 1990. Il est intéressant de suivre l'évolution de cette mystique née pratiquement en même temps que l'Hégire et qui s'est répandue à travers le monde entier. Les tarîqua, les zawiyya, le dikhr, autant de termes à visiter pour comprendre le mysticisme extatique qui a su se maintenir aux côtés de l'islam officiel orthodoxe, Islam d'Etat, rigoureux mais souvent trop loin des fidèles, avides de soutien moral et de compréhension de leurs problèmes quotidiens. J'étudierai d'abord les origines du mysticisme et ses bases idéologiques, quelques grands mystiques musulmans, puis les règles du soufisme et de la tarîga; ensuite j'évoquerai la violence depuis 1990 avec son contingent de peurs et d'horreurs dans une Algérie à peine guérie des traumatismes de la guerre d'indépendance. Je soulignerai le courage - souvent puisé auprès des confréries - des femmes algériennes qui défient les intégristes malgré leurs brutalités. Enfin j'examinerai le fonctionnement de ces confréries, leurs rites, leurs saints. . . La conclusion portera sur l'importance des confréries aujourd'hui.

  • Titre traduit

    Algeria, estatic mysticism between obliteration and revival in the midst of violence in years 1990-2000


  • Résumé

    From early period Muslim mystic to now-a-days ecstatic mysticism, Algerian community has been able to, despite opposition from Reformists, governments, Muslims and "fanatics", despite violence, keep their faith to a parallel Islam, thanks to confraternities which have never stopped to play a social and religious role in a society ripped from its landmarks during French colonisation, after independence and mainly since 1990. It is interesting to follow the evolution of this mystic born at the same time as Hegira and which spread through the entire world. Tariqa, Zawiyya, Dhikr, as many terms to explore in order to unserstand ecstatic mysticism which maintained itself beside official Islam, orthodox, state Islam, stric but often far away from the faithful greedy for moral support and understanding of their daily concerns. First i will study the origins of mysticism and its ideological basis, a few great mutism mystics and the rules of Sufism and Tariga; then i will evoke violence since 1990 with its toll of fright and horrors in an Algeria scarcely recovered from in independence war traumatisms. (. . . )

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (199 f.)
  • Notes : Reproduction non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 190-192. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.