Ecritures réflexives en classe de B. E. P. : point de vue, genre, style et mouvements textuels

par Corinne Cichella

Thèse de doctorat en Linguistique générale

Sous la direction de Frédéric François.

Soutenue en 2006

à Paris 5 .

Le président du jury était Élisabeth Bautier.

Le jury était composé de Frédéric François, Élisabeth Bautier, Anne Salazar Orvig.


  • Résumé

    Au lycée, comme ailleurs, la vie quotidienne peut s'avérer riche d'imprévus et il arrive que l'essai de français devienne le lieu d'une réflexion sur les évènements vécus en classe. Les essais analysés dans cette étude ont été écrits par des élèves préparant un Brevet d'Etudes Professionnelles. Répondant à la consigne de l'exercice, les élèves y résument un débat qui a eu lieu en classe puis donnent leur avis sur l'un o"point de vue personnel" sur des sujets discutés. Dans ce travail, on propose une réfexion sur la notion de point de vue et on s'attache à analyser, dans le style de la mise en mots, la diversité des points de vue réflexifs. Le choix d'une telle approche nous conduit à observer, entre autres, les tensions entre le narratif et l'argumentatif introduites par le caractère composite du genre demandé, les tensions notionnelles qui peuvent marquer les comptes rendus du débat comme les exposés d'avis personnel, les façons dont l'auteur apparaît dans son texte.

  • Titre traduit

    Reflexive writing at school : views, writing manners, text movements


  • Résumé

    Reflexive writing at schoool : views, writing manners , text movements. At school, a French essay can offer the opportunity to reflect on school events. The essays analysed in this survey have been written by students preparing a Brevet d'Etudes Profesionnelles (Exam taken after a two-year vocational course following secondary-school). The students were assigned to give an account of a class debate then to speak their mind on one of the points debated. The paper presents a reflection on the notion of point of view, along with an analysis of the diversity of views illustrated by speaking manners. Such an approach allowed me to focus on some not only on the strains between the narrative and the augmentative linked to the complexity of the essay, but also on the notional strains thet may come up both in debate accounts and in the way personal views are expredded. This paper also gets into the position the student holds in his text.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (504 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 499-503

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9399
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.