Identification d'un nouveau mécanisme de régulation négative de la réponse lymphocytaire T CD4+

par Julie Helft

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la matière. Immunologie

Sous la direction de Olivier Lantz.

Soutenue en 2006

à Paris 5 , en partenariat avec Université René Descartes. Faculté de médecine René Descartes Paris 5 (Paris) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Au cours de ma thèse, j'ai étudié les mécanismes de régulation de la phase d'expansion d'une réponse lymphocytaire T CD4+ in vivo. J'ai découvert un nouveau mécanisme de régulation qui s'intègre dans les données actuelles sur la régulation des réponses lymphocytaires T. Ce mécanisme permet l'adaptation de l'intensité de l'expansion à la quantité d'antigène par l'inhibition préférentielle de la prolifération des lymphocytes T activés, mais pas à celle des lymphocytes T naïfs. Cette inhibition est dominante et repose sur des interactions spécifiques entre les lymphocytes T activés. La spécificité antigénique de l'inhibition est liée à l'acquisition par les lymphocytes T des complexes CMH/peptide provenant des cellules dendritiques et dont ils sont spécifiques. Ce mécanisme d'inhibition permet d'expliquer que le nombre de lymphocytes T effecteur généré au cours d'une réponse immune soit proportionnel à la quantité d'antigène présente.

  • Titre traduit

    Identification of a new mechanism of negative regulation of the CD4 T cell immune response


  • Résumé

    Although T cells proliferate extensively during an immune response, they don't expand indefinitely. The mechanisms limiting the expansion are poorly understood, though the disappearance of antigen, or competition for limiting amounts of antigen, have been suggested. During my PhD, I studied the recruitment of antigen-experienced CD4 T cells into a localized immune response. We found that the recruitment of antigen experienced T cells is selectively inhibited compared to that of naïve T cells. This preferential inhibition begins as soon as day 2 of the immune response and takes place before antigen disappearance. Importantly, this inhibition is antigen specifie and relies on the presence of responding T cells that present MHCII/peptide complexes captured from their antigen presenting cells early in the response. This inhibition of antigen-experienced CD4 T cells proliferation by MHCII/peptide bearing T cells generates a negative feedback loop that regulates CD4 T cell proliferation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (157 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie : 240

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque médicale Cochin-Port Royal (Paris). Service commun de la documentation. Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : D 2006/37
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 7564
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.