Le latin quīn : syntaxe, sémantique et pragmatique : place dans le système des interrogatifs, connecteurs et subordonnants

par Frédérique Fleck

Thèse de doctorat en Etudes latines. Linguistique latine

Sous la direction de Michèle Fruyt.

Soutenue en 2006

à Paris 4 .


  • Résumé

    Le latin quīn est étudié, d’un point de vue à la fois syntaxique, sémantique et pragmatique, dans ses différents emplois : comme adverbe interro-négatif de cause, comme particule énonciative, comme connecteur additif et coordonnant copulatif, comme subordonnant complétif (négatif et positif), comme subordonnant négatif consécutif, causal, pseudo-relatif et comme subordonnant comparatif positif. Une attention particulière est portée au fonctionnement de la négation, en rapport avec l’interrogation et avec la subordination, et aux processus à l’œuvre dans l’évolution diachronique de quīn. L’analyse porte sur un corpus regroupant la plupart des occurrences de quīn (près de 3000) chez les écrivains latins du IIIe s. Av. J. -C. Au IVe s. Après. L’emploi de quīn est comparé à celui des lexèmes proches, notamment quidnī, cūr nōn, quārē nōn, quōmŏdŏ nōn, immō, ăt, sĕd, uērum, ĕt, atquĕ, -quĕ, quōmĭnus, nē, ŭt nōn, quī.

  • Titre traduit

    Latin quīn : a syntactic, semantic and pragmatic approach : its role in the system of interrogatives, connectors and subordinating conjunctions


  • Résumé

    The Latin quīn is studied here from a syntactic, semantic and pragmatic point of view, in its various functions : as an interro-negative adverb of cause, as an enunciative particle, as an additive connector and copulative coordinating conjunction, and as a negative or positive subordinating conjunction introducing completive, consecutive, causal, comparative and pseudo-relative clauses. Particular attention is paid to the cases where a negation appears at the same time as an interrogation or a subordination, and to the diachronic evolution of quīn. The analysis is based on a corpus including most of the occurrences of quīn (circa 3000) in the works of the Latin writers from the third century B. C. To the fourth century A. D. The use of quīn is compared with the use of other lexems which have a similar meaning and function, such as quidnī, cūr nōn, quārē nōn, quōmŏdŏ nōn, immō, ăt, sĕd, uērum, ĕt, atquĕ, -quĕ, quōmĭnus, nē, ŭt nōn, quī.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par Presses de l'université Paris-Sorbonne à Paris

Interrogation, coordination et subordination : le latin "quin"


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (545 f.)
  • Annexes : 225 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6473

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9611
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par Presses de l'université Paris-Sorbonne à Paris

Informations

  • Sous le titre : Interrogation, coordination et subordination : le latin "quin"
  • Dans la collection : Lingua Latina , 11
  • Détails : 1 vol. (494 p.)
  • ISBN : 978-2-84050-566-2
  • Annexes : Bibliogr. p. 433-445. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.