Proust et la neurasthénie

par Michèle Wilson

Thèse de doctorat en Littérature française et comparée

Sous la direction de Jean-Yves Tadié.

Soutenue en 2006

à Paris 4 .


  • Résumé

    La présente étude montre la valeur structurelle, éthique et stylistique de la neurasthénie dans les œuvres littéraires de Marcel Proust. Elle embrasse l'ensemble de ses écrits, à savoir Pastiches et mélanges, Jean Santeuil, Contre Sainte-Beuve et À la recherche du temps perdu. Par une analyse approfondie des textes, elle met en évidence l'importance des récits de jeunesse. La première partie de la présente étude montre comment chaque instant de révélation est mis en mouvement par l'un ou l'autre des six symptômes: l'asthme, le malaise cardiaque, l'insomnie, la mélancolie, le vertige et la maladie du doute. Dans ce cas, le symptôme devient un outil rhétorique chargé d'annoncer une révélation. La deuxième partie analyse la manière dont la neurasthénie, considérée comme un discours médical, se substitue au discours moral. Lorsque la neurasthénie est convoquée pour expliquer des actes de perversion qui relèvent du sadisme, du sadomasochisme ou de la profanation, elle invite à définir, sur des bases nouvelles, la mission du créateur, ses impératifs et jusqu'à l'acte de création. Quant à la troisième partie, elle montre comment la perception exacerbée, inhérente à la neurasthénie, implique nécessairement l'élaboration d'un style. Les sens, le point de vue et la matière sont le lieu privilégié d'une telle élaboration parce qu'elles invitent le narrateur à inventer des figures destinées à traduire sa vision du monde.

  • Titre traduit

    Proust and neurasthenia


  • Résumé

    The present study shows the structural, ethical and stylistic value of neurasthenia in the literary works of Marcel Proust. It takes into account all of the latter's writings: Pastiches et mélanges, Jean Santeuil, Contre Sainte-Beuve and À la recherche du temps perdu. Through close textual analysis, it emphasizes the importance of Proust's short stories. The first part of the present study shows how each moment of revelation is structured by one of the six symptoms: asthma, heart failure, insomnia, melancholy, dizzy spells and aboulia. In this case, the symptom becomes a rhetorical device, whose purpose is to announce a revelation. The second part analyzes the way in which neurasthenia, considered as a medical discourse, is a substitute for moral discourse. When neurasthenia is used to explain acts of perversion which pertain to sadism, sadomasochism or what is called "profanation", it leads to a redefinition of the artist, of the latter's principles and of the act of creation. As for the third part, it shows how heightened perception, characteristic of neurasthenia, implies the creation of a style. The senses, the question of perspective and the representation of materiality allow for such a creation insofar as they encourage the narrator to invent new figures whose purpose is to translate his vision of the world.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 394 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 188 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6407

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9318
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.