Représentations de la Californie dans les récits de voyages en langue française (1854-1915)

par Pierre-Louis Verron

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Pierre Lagayette et de Patrick Imbert.


  • Résumé

    Terre des confins à la réalité plus ou moins tangible pour Voltaire, la Californie demeure encore de nos jours le réceptacle de tous les fantasmes et incarne une image particulière de l’américanité. Au cours des décennies suivant la Ruée vers l’or, qui avait attiré l’attention du monde entier sur la Californie, ce jeune Etat se « civilisa » au yeux des voyageurs, tout en conservant ses propres singularités au sein de l’Union. De quelle manière cette période s’étendant jusqu’à la veille de la Première Guerre Mondiale a-t-elle participé à la perpétuation de l’image topique de la Californie en tant que terre de rêves, d’excès et d’innovations demeurant toujours si actuelle cent cinquante ans plus tard ? Cette recherche est basée sur un vaste corpus d’auteurs francophones s’étant rendus en Californie en tant que touristes, diplomates, missionnaires, savants, hommes d’affaires ou émigrants, originaires de divers pays européens et du Canada français et ayant publié leurs écrits soit dans leur pays d’origine, soit dans un autre pays francophone ou plus rarement en Californie même. L’approche historico-thématique utilisée dans le cadre de cette thèse vise à mettre en valeur les perceptions et stéréotypes de ces voyageurs en fonction de leur rapport culturel avec la Californie, de dégager la fiction collective issue des visions créées à la fois par l’observation et la retranscription écrite de la nature, des ressources, des réalisations et de la société californiennes.


  • Résumé

    California was a borderland, more or less real for Voltaire, today it still remains a receptacle of fantasies of all sorts and represents a unique image of Americaness. During the decades following the Gold Rush, which had attracted attention from the whole world upon California, and through the eyes of travelers, this young State became civilized all the while keeping its own identity within the Union. How this period spreading until the eve of World War I contribute to the topical image of California as a land a dream, excess and innovation which remains so contemporary ? This research is based on a large corpus of francophone authors who went to California as tourists, diplomats, missionaries, scientists, business men or emigrants from various European countries and French Canada and who were published either in their homeland, in another francophone country or more rarely in California. The historico-thematic approach used in this dissertation is meant to enlight the perceptions and stereotypes of these travelers that have to be understood from their cultural relations with California, as well as the collective fiction coming from visions created through the observation and written retranscription of the Californian nature, ressources, achievements and society.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (890 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 821-853. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6367

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11633
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.