Les importations méthodologiques dans la critique littéraire française des dernières décennies

par Gabriel Marian

Thèse de doctorat en Lettres modernes

Sous la direction de Antoine Compagnon.

Soutenue en 2006

à Paris 4 .


  • Résumé

    Les théories littéraires de la seconde moitié du XXe siècle se sont souvent développées selon une logique scientiste, à l'aide d'importations méthodologiques provenant des sciences humaines et des sciences exactes. Mais, alors que le statut scientifique de ces théories reste fragile selon les critères épistémologiques, la nature des emprunts méthodologiques se rapproche considérablement de celle des métaphores et des fictions. Si le rôle des analogies et des modèles fictionnels dans le discours des sciences exactes est rigoureusement défini, il est fondamentalement imprécis et flou dans le cas des sciences humaines et constitue l'une des sources des échecs du structuralisme et de la nouvelle critique. Les importations provenant de la linguistique saussurienne, de la psychanalyse ou de la sociologie, ainsi que les modélisations et les formalisations imitant les mathématiques constituent un corpus qui se prête aussi à une lecture selon des critères stylistiques et esthétiques. Ayant encouragé un effacement progressif des limites entre le discours littéraire et celui des sciences, la nouvelle critique contribue aussi à préparer le terrain pour l'avènement de l'épistémè postmoderne.

  • Titre traduit

    The method importations in the French literary criticism of the last decades


  • Résumé

    During the second half of the XXth century, literary theories often developed according to a scientist pattern by means of methodological borrowings coming from social or applied sciences. But whereas the scientific status of these very theories is considered to be unstable by epistemological criteria, the inner nature of methodological borrowings looks very much alike to that of metaphors and fiction. If, on one hand, the part played by analogies and fictional models in the discourse of the exact sciences is strictly determined, on the other hand, it appears to be utterly vague and indistinct as far as the social sciences are concerned, which represents one of the direct sources of failure for the structuralist approach as well as for French “nouvelle critique”. Borrowings coming from saussurian linguistics, psychoanalysis and sociology, as well as models and formalisms copied on mathematics, represent by all means a bibliography that can also be read and interpreted in accordance with stylistic and aesthetic codes. By its tendency to progressively blur the boundaries between literature and sciences, structuralism also contributes to create a favourable environment for the advent of post-modern episteme.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (460 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 205 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6359

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9043
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.